S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Électricité 24/24 : l’ANARSE présente son projet

Électricité 24/24 : l’ANARSE présente son projet



Par décret présidentiel publié dans le Moniteur du 3 février 2016, il a été créé l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’énergie (ANARSE) avec la mission essentielle de jouer le rôle d’arbitre pour le secteur énergétique, mais surtout de libéraliser le secteur en l’ouvrant à la concurrence des opérateurs privés. Deux ans et demi après la mise en place de cet organisme autonome, sous tutelle du ministère des Travaux publics, les responsables ont finalement dévoilé, le mardi 30 octobre 2018, à l’hôtel Karibe, les grandes lignes du projet d’électrification 24/24.

Quoiqu’il arrive, l’histoire retiendra que la présidence de Jovenel Moïse aura été marquée par l’électricité 24 heures sur 24. Le président a promis, l’opposition a ri sous cape encougeant le chef de l’État à en faire une question d’honneur. Et ce n’est que naturellement que l’ANARSE s’est mise au travail pour se pencher sur la rénovation des réseaux régionaux, la mise en place des mini-réseaux et établissements d’un système solaire. Dans une présentation teintée par la suffisance du professeur d’université, le directeur général d’ANARSE, Evenson Calixte, a présenté les principaux axes prioritaires de ce projet qui nécessitera, d’après lui, la mobilisation des dizaines de millions de dollars américains.

Selon le directeur général de l’ANARSE, une production de 300 mégawatts (MW) sera nécessaire pour couvrir les besoins de la zone métropolitaine. Sans compter que l’utilisation du gaz naturel devrait être une option non négligeable. Pour l’heure, plusieurs firmes sont déjà présélectionnées suite à un appel d’offres qui a été lancé par le Gouvernement Moïse/Lafontant à en croire Evenson Calixte qui n’a pas divulgué de noms.



Il a rappelé que plusieurs centrales électriques sont en passe d’être rénovées parmi lesquelles Moreau- Drouet dans le département de l’Artibonite. Viennent ensuite, « Réhabilitation et augmentation de la capacité de la ligne de transport 115 kV Peligre-Delmas, construction de la sous-station de Tabarre, augmentation de production des sous-stations de Canapé vert et Delmas sont entre autres des réalisations de l’EDH », a informé Ing Hervé Pierre-Louis

La compagnie nationale électrique (Électricité d’État d’Haïti) est créée en 1971, avec pour mission de produire, de distribuer et de commercialiser de l’électricité sur tout le territoire national. Pour le moment, elle est dirigée par un conseil de sept membres, coiffé par une direction générale. Quarante-sept ans après sa création, seuls 25 % de la population ont accès à l’énergie électrique. Par conséquent, Haïti doit sortir de cette précarité et prendre le chemin de la stabilité et de la disponibilité de l’énergie électrique. Puisque l’énergie électrique est garante de progrès économiques et sociaux. Car elle est essentielle au bon fonctionnement de l’activité économique. « Il ne peut y avoir de développement ni de croissance économique si le secteur de l’énergie n’est pas fiable », a fait savoir le DG de l’ANARSE, Evenson Calixte.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette présentation. Parmi lesquels : le président de la République, Jovenel Moïse, la Première dame, Martine Moïse, le Premier ministre, Jean Henry Céant, et des membres de son gouvernement, des directeurs généraux, des représentants du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), le vice-président de l’Assemblée nationale, le député Gary Bodeau et des membres du secteur privé, sans oublier des représentants des institutions partenaires de l’EDH. Les présentateurs ont profité de cette présentation pour diffuser quelques séquences d’une vidéo des réalisations du chef de l’État pendant ses vingt premiers mois.




Articles connexes


Afficher plus [7639]