S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Cap-Haïtien : les écoliers réclament la présence de professeurs dans les salles

Cap-Haïtien : les écoliers réclament la présence de professeurs dans les salles








Au niveau du Morne Rouge, les élèves de l’École nationale ont bloqué la route nationale #1 durant les journées de mardi 4 et mercredi 5 décembre 2018. Ils réclament la présence des enseignants dans les salles de classe.

« Nous n’avons pas de professeurs depuis le début du premier trimestre. Nous ne pouvons plus supporter cette situation », ont-ils déclaré. Très en colère, les protestataires ont utilisé les chaises et les bancs de l’école pour dresser des barricades et bloquer la circulation ce, pendant toute la journée du mardi.

Même cas de figure pour la journée du mercredi où des élèves munis de leur uniforme ont proféré des menaces aux autres élèves des établissements privés qui se rendaient au Centre-ville. Mécontents, certains citoyens s’en prennent aux responsables du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) qui, disent-ils, ont méprisé les revendications des élèves qui réclament la présence des enseignants en salle de classe depuis tantôt un an.

Dans la même veine, ils ont dénoncé les responsables du MENFP au niveau départemental qui n’ont rien fait pour tenter de remédier à cette situation. Rappelons qu’au cours de l’année scolaire 2017-2018, des élèves de différents lycées du Cap- Haïtien, à travers des mouvements de protestation ont paralysé les activés scolaires en vue d’exiger la présence des professeurs dans les salles de classe. Et un an plus tard, le même scénario se reproduit.

Parallèlement le syndicat des employés administratifs de la direction départementale nord du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle ont observé un arrêt de travail depuis le 3 décembre 2018.

On doit tout tenter pour contraindre les responsables du MENFP de satisfaire nos revendications qui concernent notamment le paiement des 14 mois d’arriérés de salaire des contractuels, leurs nominations et la distribution des cartes de débit pour les employés toutes des promesses qui ont été faites par le ministère de l’Éducation, mais qui tarde à se concrétiser », a fait savoir Renald Étienne faisant office de porte-parole du syndicat des employés de la DDN/ MENFP.

Pour Mme Ludie Pierre, la grève va se poursuivre jusqu’au vendredi 7 décembre et risque de se rallonger si le MENFP ne répond pas à leurs revendications. Qui pis est, des enseignants d’établissements scolaires publics ont menacé de boycotter les examens du premier trimestre de l’année scolaire 2018-2019 en vue d’exiger leurs nominations.

Hervé Délima



Articles connexes


Afficher plus [4735]