S'identifier Contact Avis
 
23° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Une série d’activités pour marquer la Déclaration universelle des droits de l’homme

Une série d’activités pour marquer la Déclaration universelle des droits de l’homme








Les trois pouvoirs de l’État haïtien et l’Organisation des Nations unies en Haïti ont procédé au lancement d’une série d’activités de célébration du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. En collaboration avec leurs partenaires nationaux et internationaux, notamment l’Union européenne, l’Institut haïtien des Droits de l’homme (IHDH), des représentants de la société civile, les représentants des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, avec la famille des Nations unies en Haïti, s’engagent ensemble dans cette campagne ayant pour point culminant la cérémonie du lundi 10 décembre, jour marquant de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948.

Autour du thème « S t a n d U p 4 H u m a n R i g h t s », traduit en créole par #LeveKanpePouDwaMoun, une vingtaine d’activités est prévue. Réparties dans quatre départements du pays, ces activités regroupent des expositions de photos, de textes et d’illustrations, des concours d’écriture pour les jeunes, des prestations de théâtre-forum, des conférences-débats et des activités artistiques. Soulignons que les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes qui se focalisent sur la défense des droits des femmes, indispensable au développement durable, entrent dans le cadre de la célébration de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Ayant entre autres comme moteurs des membres de la société civile et des partenaires internationaux, la campagne est l’occasion saisie par l’État et ses ministères concernés, son Office de la protection du citoyen (OPC) et son Parlement, pour rassembler tous les acteurs clés et souligner deux éléments : l’engagement commun pour la défense des droits de l’Homme et le rôle particulier d’Haïti dans le processus de rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ainsi, ce 10 décembre 2018, sera-t-il rendu par tous les partenaires réunis un hommage au sénateur Émile Saint-Lot, rapporteur de la 3e commission chargée de la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme, premier ambassadeur d’Haïti auprès de l’Organisation des Nations unies.

Document fondateur, le plus traduit au monde et disponible dans plus de 500 langues, la Déclaration universelle des droits de l’homme proclame les droits inaliénables de chaque individu en tant qu’être humain, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

Tel que souligné dans le message de la Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, la Déclaration universelle des droits de l’homme « a été pensée comme une feuille de route pour guider les peuples du monde entier à l’abri des conflits et des souffrances et pour veiller à ce que les relations au sein des sociétés et entre les États soient durables et pacifiques ». « Chacun d’entre nous, où que nous soyons, nous pouvons faire la différence en défendant les droits de quelqu’un », a ajouté Mme Bachelet.



Articles connexes


Afficher plus [4719]