S'identifier Contact Avis
 
25.11° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
14 janvier 2019 : premier grand rendez-vous politique de l’année

14 janvier 2019 : premier grand rendez-vous politique de l’année








La cérémonie d’ouverture de la session ordinaire de l’année législative 2019 se tiendra le deuxième lundi de ce mois en Assemblée nationale comme le prescrivent les règlements. Ce sera l’occasion pour le Premier ministre Jean-Henry Céant et le président Jovenel Moïse de présenter le bilan du gouvernement et de faire l’exposé général de la situation du pays.

Conformément aux articles 92.2, 98, 98.1, 98.3 alinéas 10 et 151 de la Constitution, la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire de l’année législative 2019 se tiendra le lundi 14 janvier 2019 en Assemblée nationale au Palais législatif. Comme à l’accoutumée, le bureau de l’Assemblée nationale a publié, le mercredi 9 janvier 2019, une note d’information à l’intention des parlementaires de la 50e législature.

Un rendez-vous pour le président et son Premier ministre

Au cours de cette séance, le Premier ministre Jean-Henry Céant et le président de la République, Jovenel Moise, défileront tour à tour par-devant le Parlement. Le Premier ministre Jean-Henry Céant présentera son tout premier bilan, 4 mois après sa ratification au Parlement. Quel bilan pour le PM si ce n’est qu’un simple programme d’assainissement dont les effets peine à se faire ressentir à travers les rues de Port-au-Prince et la publication d’un Pacte de gouvernabilité ? L’exercice sera très difficile pour le PM.

Le président de la République sera lui aussi sous les feux des projecteurs. Puisque, ce sera l’occasion pour le chef de l’État de faire l’exposé général de la situation du pays à un moment difficile de la vie nationale. À titre d’exemple, le président de la Commission intérieure et des Collectivités territoriales à la Chambre basse, Deus Déronneth, a révélé les 7 grands mensonges du président de la République en 2 ans parmi lesquels figurent entre autres la question de la Caravane du changement, l’électricité 24 heures sur 24, la lutte contre la contrebande, la régulation de l’appareil étatique, la formation du Conseil électoral permanent.

Qui sera le prochain président de l’Assemblée nationale ?

L’enjeu sera de taille lundi prochain lors de l’Assemblée nationale puisque, le mandat de sénateur du Sud-Est, Joseph Lambert, a pris fin et devrait être remplacé par l’un des ses collègues. À moins de 5 jours de la tenue de la séance, toujours pas de candidat officiel pour le poste de président et du vice-président de l’Assemblée nationale. Cependant, plusieurs noms sont déjà en circulation dans les coulisses. La bataille pour ce poste s’annonce rude.

Quel sera le comportement des députés du groupe minoritaire ?

À quelques jours de la séance, le sénateur du Sud-Est n’a toujours pas présenté ses excuses publiques comme le réclament les députés du groupe minoritaire. « Si le sénateur Lambert n’a pas présenté ses excuses publiquement au député de la troisième circonscription, Printemps Bélizaire, la séance n’aura pas lieu. Car nous sommes déterminés à boycotter cette séance en Assemblée nationale », a déclaré l’un des députés du groupe minoritaire. Sachant qu’il n’aura pas d’excuse de la part du président Lambert, l’on se demande quelle sera la réaction des députés du groupe minoritaire lundi prochain.

Jodel Alcidor



Articles connexes


Afficher plus [5409]