S'identifier Contact Avis
 
25.99° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
La Chambre du commerce et de l’industrie se prononce sur la crise

La Chambre du commerce et de l’industrie se prononce sur la crise








Dans une note rendue public le lundi 11 février, la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI) a exprimé ses préoccupations face à la détérioration générale de la situation sociopolitique et économique du pays. Pour pallier à cette situation, la CCI invite les pouvoirs exécutif, législatif et les différents secteurs politiques, sociaux et économiques à un dialogue inter-haïtien et transparent qui mettra en discussion le mandat des parlementaires, du Premier ministre et du président de la République.

Face l’expression du mécontentement généralisé et justifié de la population haïtienne q, la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI) propose, le lundi 11 février, aux différents acteurs une solution de sortie de crise afin d’éviter une catastrophe imminente pour le pays. La CCI appelle le président de la République, ainsi que le Premier ministre et les présidents du Sénat et la Chambre des députés, à inviter les différents secteurs (politiques, sociaux et économiques) du pays à un dialogue inter-haïtien véritable et transparent. Entre autres, dans cedit dialogue proposé, cette structure du secteur privé estime qu’aucun sujet ne sera tabou, même les mandats du président, du Premier ministre et des parlementaires.

En effet, après ce dialogue dirigé par un conseil de sages désignés par les secteurs organisés de la société, les participants, notamment le président, auront à prendre l’engagement de respecter les clauses qui y sortiront. À en croire la CCI, les conclusions dudit dialogue national seront sans appel et imposables à tous les pouvoirs et toutes les parties.

En outre, suivant cette note paraphée par le président de la CCI, Frantz Bernard Craan, et les autres membres du comité, les autorités du pays ont échoué face à leur mission d’anticiper et de prévenir les dérapages fiscaux et financiers de l’État haïtien. La CCI souligne que cet échec a pour conséquences la dépréciation accélérée de la gourde et l’inflation galopante. Ce qui cause l’appauvrissement et le désespoir de la population en plus de la décapitalisation des entreprises et la perte du pouvoir d’achat des salariés.
Face à l’évidence, la CCI demande aux autorités d’adopter des actions d’urgence, réalisables et mesurables, visant à instaurer un régime d’austérité au niveau du budget national en supprimant toutes les dépenses non-essentielles. Elle souligne aussi la nécessité de restaurer l’ordre public et à permettre à la population de vaquer librement et paisiblement à ses activités.

Par ailleurs, la Chambre de commerce et de l’industrie lance un appel solennel à toutes les forces vives de la nation, en particulier les secteurs de l’opposition politique, à faire un dépassement de soi pour permettre l’aboutissement de l’organisation de ce dialogue national inter-haïtien en vue de sauvegarder les intérêts supérieurs de la nation en péril.

Faut-il signaler que cette note est survenue après les différentes mobilisations populaires entamées dans le pays depuis le 7 février pour exiger la démission du chef de l’État, Jovenel Moise. En effet, depuis lors, toutes les activités socio-économiques sont paralysées, et la population continue de manifester son ras-le-bol en pointant du droit le secteur privé comme l’une des principales forces qui retiennent le président au pouvoir.

Woovins St Phard





Articles connexes


Afficher plus [4946]