S'identifier Contact Avis
 
26.97° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Plus d’un million de dollars en circulation sur le marché binational de Dajabón par semaine

Plus d’un million de dollars en circulation sur le marché binational de Dajabón par semaine








Les transactions commerciales entre Haïti et la République dominicaine sur le marché frontalier de Dajabón connaissent une expansion considérable durant ces dernières années. Selon les associations des marchands évoluant sur la frontière, environ 1.5 million de dollars sont en circulation dans les échanges commerciaux effectués au cours des deux jours de marché par semaine.

Avec deux jours de marché par semaine, dont lundi et vendredi, de fortes sommes d’argent sont en circulation dans le marché binational de Dajabón, situant face à la commune de Ouanaminthe. Entre 1.2 et 1.5 million de dollars sont générés par semaine dans les échanges commerciaux entre les Haïtiens et les Dominicains sur ce point frontalier. Cependant, quand il y a de graves tensions en Haïti ou d’incidents graves à la frontière, le montant des transactions connait des réductions considérables, et s’installe entre 60,000 et 120,000 dollars pour les deux jours, selon les associations frontalières.

Quatre ans auparavant, suivant une étude réalisée par l’Union européenne (UE) en 2015, les transactions commerciales sur le marché de Dajabón ont été évaluées à 900,000 dollars. En revanche, cette année, les transactions économiques sont en hausses, grâce aux travaux d’agrandissement de ce marché, selon les associations frontalières.

Entre autres, les associations frontalières ont fait la plaidoirie pour un jour de plus de marchés communs entre les deux peuples. Ce qui ferait passer le nombre de jours de marché à trois. Selon la présidente de l’Association des vendeurs du marché de Dajabón, Abigail Bueno, l’expérience d’ouverture du marché, un jour de plus le mercredi ne fonctionnait pas très bien. Elle a affirmé que les autorités haïtiennes ne sont pas d’accord et ont prévenu les commerçants et les acheteurs d’Haïti qu’ils saisiraient leurs marchandises après l’acquisition. Toutefois, elle souligne que les commerçants haïtiens se plaignent des restrictions et des taxes élevées imposées par les autorités douanières haïtiennes aux produits qu’ils achètent sur le marché binational et des saisies de marchandises fréquentes non seulement aux vendeurs, mais aussi aux acheteurs haïtiens. Pourtant, Abigail Bueno a compris que l’extension du marché le mercredi est une nouvelle opportunité offerte aux commerçants des deux côtés de la frontière d’accroître leurs échanges commerciaux.

Le marché étant situé à proximité du département du Nord-Est d’Haïti et du Nord, des marchands venant des communes de ces départements défilent en grand nombre les lundis et vendredi pour acheter des produits de la République dominicaine, et pour écouler, à un degré moindre, les produits apportés. En effet, autour de ce marché de ce point frontalier, il y a entre 15,000 et 25,000 vendeurs et acheteurs des deux pays qui s’installent les lundis et vendredis. Ces commerçants peuvent acheter et vendre sans contraintes douanières, selon les accords de libre circulation existante entre les deux pays dans le cadre des marchés binationaux.

Il faut souligner que la partie intérieure du marché, construite à la frontière entre Haïti et la République dominicaine après son extension avec l’aide de la Communauté européenne, a une superficie de plus de 40,000 mètres carrés. L’espace contient une rocade et des stationnements où convergent chaque jour de marché au moins 2,600 marchands dominicains et haïtiens. Ce marché de Dajabón constitue l’un des marchés reconnus parmi les tant d’autres, situés sur la frontière entre ces deux territoires. Il désert le Grand Nord d’Haïti en grande partie.

Woovins St Phard



Articles connexes


Afficher plus [5060]