S'identifier Contact Avis
 
26.42° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Sécheresse dans le Nord : des agriculteurs appellent à l’aide

Sécheresse dans le Nord : des agriculteurs appellent à l’aide








Des communes des départements du Nord sont en proie à une sécheresse sans précédent depuis plus de six mois. Indignés, des élus locaux en appellent au ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) au profit des agriculteurs.

« Le calvaire des paysans a commencé depuis le mois de septembre 2018, les récoltes de petit-mil, carotte et poivron sont perdues, alors que l’agriculture demeure la source principale de revenus des habitants de la commune », selon ce qu’a déclaré Mme Jeanine Fenélus, mairesse adjointe de la commune de Pignon.

D’après la mairesse, le bureau agricole de la commune qu’elle dirige ne peut pas venir à la rescousse des paysans victimes puisqu’il ne dispose pas des moyens nécessaires et suffisants, en ce sens, elle appelle à l’intervention notamment des ministères de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural et du ministère des Affaires sociales pour assister les paysans. « Le MARNDR doit assister les agriculteurs pour la prochaine saison et le MAS doit les accompagner à travers des programmes sociaux », a-t-elle souhaité.

« Nous sommes à bout du souffle à cause de la sécheresse qui s’installe dans la zone », ont déclaré les habitants de la commune de la Plaine-du-Nord, notamment dans la localité Joli, affirmant être dans l’incapacité de répondre à leurs besoins quotidiens, car ils ont perdu leurs récoltes. L’insuffisance la pluie, la pénurie d’eau, l’étiage des rivières, le tarissement des puits sont entre autres les causes évoquées par les paysans pour expliquer cette sécheresse aiguë.

« À cause de la rareté de la pluie, nous ne pouvons même pas nourrir notre bétail, la terre est complètement asséchée », a fait croire Alize Noël, une agricultrice dans la localité Dignitaire dans la commune de Milot. En ce sens, elle exhorte les autorités compétentes d’intervenir afin de voler au secours de ces paysans en difficultés.

Soulignons que la sécheresse a également frappé la commune de Saint-Raphaël, puisque la rivière de Bouyaha qui arrose les plaines est quasiment tarie, ce qui affecte grandement la saison agricole. Dans les communes de La victoire et Ranquite, la sécheresse s’y est également installée, les paysans qui sont totalement dépendants de la culture de petit-mil et de manioc ne savent plus à quel saint se vouer à cause la perte de leurs denrées.

Même cas de figure dans d’autres communes du département du Nord-Est, notamment la commune de Terrier-Rouge, où les paysans se déclarent être complètement ruinés puisqu’ils ont tous perdu durant les six derniers mois leurs productions agricoles.

Hervé Délima



Articles connexes


Afficher plus [5060]