S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
S & H global arrête son projet d’extension en Haïti au profit de la République dominicaine

S & H global arrête son projet d’extension en Haïti au profit de la République dominicaine








L’opérateur principal du Parc industriel de Caracol (PIC), la compagnie Sud-Coréenne S & H Global S.A a décidé de suspendre son projet d’extension au Parc industriel de Caracol. La République dominicaine sera, en outre, la principale bénéficiaire de cette décision.

Plusieurs aléas, dont le coût très élevé de l’électricité, sont à l’origine de cette décision. Le problème de management du Parc, l’insécurité, les difficultés d’ordre infrastructurelles (routes et ports), le coût élevé d’électricité, l’incertitude politique, le manque de qualification au niveau de la main d’oeuvre, l’aggravation des conditions environnementales sont entre autres, les éléments énumérés par les responsables du S & H Global SA quant à la réduction de ses investissements au PIC.

D’après M. Wilbrode Béon, consultant à S & H Global SA, les promesses non tenues des dirigeants haïtiens, notamment du président de la République, Jovenel Moïse, concernant la réduction du coût de la production d’électricité contribuent énormément au retrait des compagnies. « Contrairement aux autres pays, le coût d’électricité très élevé en Haïti, pas de service, pas d’infrastructure, toutes les conditions sont réunies pour que les compagnies se retirent, nous sommes obligés de nous rendre en République dominicaine pour exporter nos conteneurs », a-t-il laissé entendre.

Les investisseurs disent avoir été dupes quant aux multiples promesses des dirigeants haïtiens. Selon M. Béon, ils redoutent une possible poursuite de leurs investissements. Le vote des députés ajustant le salaire minimum est la dernière goutte d’eau qui a fait déverser la vase, a lâché le responsable. Selon lui, la décision unilatérale des députés aura des conséquences néfastes sur l’économie nationale.

La prochaine destination de la compagnie coréenne est la République dominicaine, les équipements destinés à l’ouverture d’un huitième module sont déjà transportés en République dominicaine. 160 millions de dollars seront investis avec possibilité de créer 10 mille emplois et 440 millions de dollars d’exportations », a-t-il confié. Regrettant toutefois, le risque de perte d’emplois dans les secteurs textiles.

M. Béon n’écarte pas la possibilité pour que, la compagnie S & H Global SA se retire définitivement, si les indices de régression persistent. Arrivée en Haïti en 2012, la compagnie S & H Global SA, confectionneur et exportateur mondial de vêtements, est la plus importante et la plus grande installée au Parc industriel de Caracol et créant plus de 12 milles emplois directs sur une prévision de 20 milles emplois.

Hervé Délima



Articles connexes


Afficher plus [5921]