S'identifier Contact Avis
 
25.07° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Petrocaribe : le Sénat peut justifier les 50 millions de gourdes

Petrocaribe : le Sénat peut justifier les 50 millions de gourdes








Bénéficiaire d’un montant de 50 millions de gourdes pour un projet de renforcement institutionnel dans le cadre du fonds Petrocaribe, la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) a sollicité du Sénat de la République des détails sur l’utilisation de ce fonds. Selon le président du Sénat, Carl Murat Cantave, la somme allouée à l’institution a été bien dépensée, et les pièces justificatives vont être envoyées à la Cour.

Après le rapport partiel de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA), l’institution continue de rechercher les traces liées à la gestion du fonds Petrocaribe. Ainsi, le Sénat de la République a-t-il été indexé par la Cour pour avoir reçu, en septembre 2012, un montant de cinquante millions de gourdes pour un projet de renforcement institutionnel. Après la demande de la Cour, le Sénat a accepté de soumettre les pièces requises dans la gestion dudit projet.

Selon le président du Sénat, Carl Murat Cantave, tous les dossiers ayant rapport aux dépenses dans le cadre de ce projet sont déjà préparés. « Les pièces justificatives vont être renvoyées à la CSC/CA », a confirmé le sénateur de l’Artibonite. Il a souligné que la somme a été utilisée dans le renforcement de plusieurs édifices du Parlement. « L’argent a été bien dépensé », précise le président d’office de l’Assemblée nationale, qui évoque la corrélation des pièces justificatives avec le montant décaissé.

Par ailleurs, Carl Murat Cantave a fait remarquer que la Cour supérieure des comptes a déjà donné un avis favorable sur la gestion globale du président du Sénat d’alors, Dieuseul Simon Desras. Il estime que le rapport de la gestion des cinquante millions ne pouvait pas être en désaccord avec l’avis de la Cour, puisque le sénateur Desras a reçu la décharge de sa gestion comme président de l’institution. Toutefois, le troisième personnage de la nation comprend la demande de compte des cinquante millions par la CSC/CA dans une démarche spécifique qui vise à enquêter sur l’utilisation du fonds Petrocaribe.

Transféré au Sénat en septembre 2012 au numéro de compte 121-263-70 dans le cadre du projet renforcement institutionnel, la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif exige des rapports financiers et tous autres documents tant administratifs que techniques et financiers concernant le projet. Entre autres, les conseillers de la CSC/CA requièrent aux institutions en question, dont le Sénat, que lui soit transmise, pour chaque projet, la documentation relative aux fiches techniques, aux contrats, aux déboursés, aux rapports de fin de travaux et aux divers autres documents.

Woovins St Phard



Articles connexes


Afficher plus [5945]