S'identifier Contact Avis
 
27.53° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Ratification du Premier ministre nommé : le groupe 4 des sénateurs fixe sa position

Ratification du Premier ministre nommé : le groupe 4 des sénateurs fixe sa position








Après les deux séances avortées de ratification de l’énoncé de politique générale du Premier ministre nommé, Jean Michel Lapin, le groupe 4 des sénateurs de l’opposition présente quatre conditions moyennant la reprise de la séance mise en continuation. Entre autres, les sénateurs de l’opposition exigent un cabinet ministériel complet sans cumul de fonctions et le retrait des ministres ayant fait partie du gouvernement censuré de Jean-Henry Céant.

« L’heure est sombre. La jeunesse fuit le pays et le désespoir s’installe partout. Le déficit budgétaire avoisine 40 milliards de gourdes avec un taux d’inflation d’environ 19 %. Le pays va mal et il n’est pas dirigé. Le chômage bat son plein, l’insécurité grandissante continue de semer le deuil dans les quartiers pauvres et presque partout dans le pays, la détérioration de la gourde continue sa course et le pouvoir d’achat de la population diminue chaque jour », tel est le constat du groupe 4 des sénateurs de l’opposition. Ainsi, le groupe 4 se dit-il être debout pour ne pas accepter que des gens assoiffés de pouvoir continuent de fragiliser le destin du pays. Face à ce gouvernement dans l’impasse devant le Parlement, notamment devant le Sénat où à deux reprises la séance a été avortée, les sénateurs de l’opposition proposent quatre conditions pour la reprise effective de la séance.

Le groupe 4 demande au président du Sénat, la présentation d’un cabinet ministériel complet et sans cumul de postes comme le veut la loi du 8 novembre 2006 abrogeant le décret de 2005. Ils réclament le retrait du cabinet ministériel des ministres du cabinet de Jean-Henry Céant, car, soulignent-ils, suivant le principe de la solidarité gouvernementale prescrit par la Constitution, tous les ministres de Céant ont été frappés de la motion de censure cotée à une écrasante majorité à la Chambre des députés.

D’un autre côté, les sénateurs de l’opposition sollicitent la mise en leur disposition des dossiers de tous les ministres pour un examen minutieux. En outre, le groupe 4 exige la convocation d’une conférence de président extraordinaire pour statuer sur le comportement belliqueux du sénateur Joseph Lambert à l’égard de leur collègue Ricard Pierre lors de la séance du 14 mai.

En conséquence du non-respect de ces conditions, le groupe met en garde le président du Sénat qu’il va continuer à se battre sans répit et avec plus de détermination, malgré les obstacles dressés sur sa route pour la défense des intérêts supérieurs de la Nation. Aujourd’hui, les quatre sénateurs estiment que le Parlement doit songer à défendre pour une fois les intérêts de ce peuple qui croupit dans la misère, dans la souffrance et dans la crasse.

Woovins St Phard



Articles connexes


Afficher plus [5665]