S'identifier Contact Avis
 
23.31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Un médecin qui devait soigner le chef de gang Arnel Joseph, capturé et remis aux agents de la PNH

Un médecin qui devait soigner le chef de gang Arnel Joseph, capturé et remis aux agents de la PNH








Les groupes armés de Barrage, troisième section communale de Marchand Dessalines, ont capturé deux individus dont le Dr Seignon Jean Stanley qui devait prodiguer des soins au chef de gang, Arnel Joseph, grièvement blessé et remis aux agents de la Police nationale d’Haïti, dans la soirée du mardi 18 juin 2019. Ces individus, après leur audition au service d’investigation du commissariat de Saint-Marc, ont été transférés à la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ).

Conséquence des conflits armés opposant les groupes armés de Barrage, Savien, Bois Laville et Poste Pierrot, deux individus, notamment un motard, Wensick Henry Claude, et le Dr Seignon Jean Stanley, ont été appréhendés. Venant de la commune de la Croix-des-Bouquets, ils se dirigeaient au fief du chef de gang Arnel Joseph, grièvement blessé, le dimanche 16 juin 2019, pour lui prodiguer des soins de santé.

Suspectés par des membres de la population de Pont Benoit, deuxième section communale de Marchand Dessalines, ces deux individus ont été pris en otage par des membres du gang de Barrage qui ont confisqué leur motocyclette et deux valises qu’ils transportaient avec eux contenant des médicaments devant servir à soigner le chef de gang faisant l’objet d’un mandat d’arrêt par des autorités judiciaires près du tribunal de première instance de Saint-Marc.

Après cette capture, des discussions ont été engagées entre les membres du groupe armé sur le sort réservé à ces deux personnes. Ils ont par la suite fait appel aux agents de la Police nationale qui les ont conduits au commissariat de Saint-Marc. Ces individus, après leur audition et incarcération, ont été transférés à la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ), le mercredi 19 juin 2019 pour les suites nécessaires.

Cette situation d’insécurité qui régnait dans plusieurs localités de la région de la vallée de l’Artibonite a contraint plusieurs centaines d’habitants à fuir leur maison pour se réfugier soit dans la ville de Saint-Marc soit dans les agglomérations urbaines de Petite-Rivière-de-l’Artibonite et de Marchand Dessalines au risque de rallonger la liste des victimes de ces bandits.

Cette tension qui règne depuis tantôt dans divers coins de la vallée de l’Artibonite a occasionné des pertes considérables. Des maisons ont été incendiées, des agriculteurs ont perdu leur plantation à cause de la sécheresse, entre autres. De ce fait, la direction générale de l’Organisme de développement de la vallée de l’Artibonite est donc obligé de fuir certaines localités par crainte d’être la cible des bandits armés qui non de cesse réclamer d’eux de fortes sommes d’argent sous prétexte de s’emparer des matériels ou tout bonnement saboter les sites agricoles de l’institution.

Nixon Deneus



Articles connexes


Afficher plus [5945]