S'identifier Contact Avis
 
23° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Petrochallengers, ce mouvement à plusieurs branches

Petrochallengers, ce mouvement à plusieurs branches



Véritable mouvement anticorruption, créé sur les réseaux sociaux dans le but de demander la reddition des comptes sur les fonds Petrocaribe, Petrochallenge est un regroupement de diverses branches. Malgré le fait que leurs revendications coïncident, chaque branche évolue en toute autonomie. En dépit des suspicions de désaccord, le groupe petrochallengers popilè avoue que la plupart des décisions sont prises en concertation avec les différentes structures reconnues sur le terrain.


C’est un mouvement qui se donne pour objectif de lutter pour obtenir la reddition des comptes dans l’affaire Petrocaribe et déraciner, entre autres, le système politique en place, caractérisé par la corruption généralisée. Des réseaux sociaux pour atterrir dans les rues, le mouvement Petrochallenge fait la part belle aux frustrations de la jeunesse haïtienne, trop longtemps négligée et reléguée au second plan dans la gestion de la chose publique en Haïti. Il permet également de mettre en valeur les potentialités et les énergies de la jeunesse haïtienne qui, malgré les conditions difficiles, s’engage à combattre pour forger son destin et celui des générations à venir.

Ayant pris naissance dans un contexte particulier, le mouvement Petrochallenge n’a pas une représentation unique. À travers ce mouvement, plusieurs organisations ou structures s’inscrivent de façon indépendante pour faire progresser la lutte contre la corruption dans le pays. Chaque regroupement a ses représentants et peut s’engager dans la lutte en toute autonomie. Selon Jimmy Réginald du groupe petrochallengers popilè, la pluralité des structures au sein du mouvement petrochallenge est bon signe pour la démocratie dans le pays. Cette diversité, affirme-t-il, montre à quel point la jeunesse haïtienne est intéressée par ce qui se passe sur le territoire national, principalement du point de vue politique. Il a fait savoir que d’autres regroupements sont en passe de créer sous la bannière de ce même mouvement.

S’il est vrai que ces organisations mènent la lutte de façon indépendante, cependant cela n’empêche pas qu’elles se concertent entre elles certaines fois. Jimmy Réginald a confirmé que des responsables d’autres structures lui sollicitent quand il faut trouver un consensus sur certains points liés à la mobilisation et, des stratégies à adopter dans la lutte contre la corruption. Il a relaté que les regroupements les plus populaires se rencontrent certaines fois pour discuter ensemble sur leurs positions face à la conjoncture. « Il n’y a pas de différence ni de division au sein du mouvement petrochallenge », précise Jimmy Réginald qui s’insurge contre ceux qui croient que la division mine les structures du mouvement.

Par ailleurs, Jimmy Réginald estime que la bataille du regroupement petrochallengers popilè est beaucoup plus idéologique. Certes, la lutte passe par la démission du président Jovenel Moise et le changement du système, mais l’objectif est d’arriver au bien-être collectif, indique ce responsable de petrochallengers popilè. Il estime que le plus important pour le moment est de parvenir à la démission du président de la République.

Eu égard à la proposition de sortie de crise du secteur démocratique, Jimmy Réginald assure que « petrochallengers popilè » ne veut rien rejeter catégoriquement. Toutefois, la structure compte analyser la proposition, relever les points qui peuvent utiles au pays, renforcer certains points et enlever ceux qui ne sont pas conformes au désidérata de l’heure. Voulant montrer qu’il n’y a pas question de groupe dans la conjoncture, Jimmy Réginald veut rassurer que son groupe est prêt à s’associer à tout autre structure dans l’intérêt du pays.

Si certains accusent les petrochallengers de bénéficier des financements des hommes d’affaires, le groupe petrochallengers popilè précise n’avoir rien reçu, ce, pour ne pas compromettre la lutte. « C’est pour cette raison que vous n’allez pas voir de maillots floqués de petrochallengers popilè », fait remarquer Jimmy Réginald. Face à la dénonciation d’autres groupes qui se réclament du mouvement petrochallenge, Jimmy Réginald attribue ces comportements à une campagne de diversion pour jeter la confusion au sein du mouvement. En revanche, il croit que certains ont pris le chapeau de Petrochallengers pour semer la confusion.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7299]