S'identifier Contact Avis
 
23.31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Examen d’État : pari presque réussi pour le MENFP

Examen d’État : pari presque réussi pour le MENFP








Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a procédé, le lundi 8 juillet, au début des examens officiels de fin d’études classiques sur toute l’étendue du territoire national. Malgré les menaces qui pesaient sur la tenue de ces épreuves qui prendront fin le vendredi 12 juillet, les participants ont été remarqués dans les rues en grand nombre, sans contraintes, sous des dispositions de sécurité établies par la PNH.

Ils sont au nombre de cent quarante-deux mille neuf cent douze (142 912) les élèves qui doivent prendre part à ces examens officiels de fin d’études classiques du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Débutés ce lundi 8 juillet pour terminer le vendredi 12 juillet, les examens officiels ordinaires de cette année se déroulent dans un contexte politique particulier qui a jeté le doute sur la tenue de ces épreuves. Malgré tout, des écoliers issus du secondaire traditionnel (philo) et du Nouveau secondaire (NS4) ont manifesté, le lundi 8 juillet, leurs présences pour participer à ces épreuves afin de boucler les treize années du cycle d’études classiques requis par le système éducatif haïtien.

Pour la première journée de ces examens officiels, les participants ont été remarqués dans les rues de très tôt à la recherche des centres d’examen. En dépit des menaces politiques liées à la mobilisation populaire qui ont mis des interrogations incertaines sur la tenue de ces examens, les élèves ont dû braver les rues pour s’occuper de l’organisation de ces épreuves. Le transport en commun a fonctionné normalement pour faciliter les candidats à retrouver leurs zones d’affectation. Cependant, à cause des pluies du dimanche 7 juillet, certaines voies de la zone métropolitaine ont été bouchées pour la circulation des véhicules de transport en commun.

Si le titulaire du MENFP, Pierre Josué Agénor Cadet, a annoncé avoir pris des dispositions spéciales pour éviter que les cas d’irrégularité habituelle se répètent cette année, néanmoins des élèves, qui n’ont pas trouvé de fiche pour participer à ces examens, ont exprimé leurs mécontentements. Plusieurs dizaines d’élèves, accompagnés de certains directeurs d’écoles et parents, ont défilé devant le lycée du cent cinquantenaire et le BUNEXE pour protester contre la décision du MENFP en réclamant leurs intégrations dans les centres d’examens. Par-dessus de ce petit constat, les épreuves se sont déroulées normalement dans les différents centres du pays sans grands incidents.

Il faut signaler que la PNH a établi des dispositifs de sécurité à l’extérieur des centres. Outre de la présence policière dans les rues pour faciliter la circulation, les policiers ont monté leurs quartiers généraux devant les centres les plus exposés aux tentatives de perturbations. En revanche, une frange de l’opposition qui soutient la mobilisation polaire a exprimé leur souhait de réussite pour ces examens d’État.

Woovins St Phard



Articles connexes


Afficher plus [5945]