S'identifier Contact Avis
 
29.21° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Un commissaire de Police attaqué par des bandits armés

Un commissaire de Police attaqué par des bandits armés








Le véhicule du commissaire de Police, principal de l’Unité sécurité de la réforme agraire, Dufrène René, a été attaqué par des bandits armés non identifiés, ce lundi 8 juillet 2019, à Marchand Dessalines. Le chef de police de l’USRA légèrement blessé n’a pas voulu accuser aucun des groupes armés opérant dans diverses régions de la vallée de l’Artibonite.

Des bandits armés opérant dans divers endroits du Bas Artibonite depuis des mois n’ont pas chômé durant ces derniers temps en dépit des efforts déployés par les agents de la Police nationale d’Haïti pour les traquer. Le commissaire de Police, principal de l’USRA, Dufrène René qui avait garé son véhicule devant sa résidence à Marchand il a été pris pour cible par un individu armé au moment qu’il allait le démarrer.

Des bris de vitre l’ont blessé à la tête et a du se rendre dans un centre hospitalier de proximité pour recueillir des soins de santé que nécessitent son cas, a-t-il relaté à la presse régionale après cet incident. Le commissaire principal ne voulant pointer du doigt aucun des groupes armés opérant dans la région notamment ceux dirigés par le chef de gang, Arnel Joseph, a exprimé sa nouvelle détermination à traquer les bandits suivant les dispositions mis en œuvre par la direction générale de la PNH.

Trois jours de cela, des membres de la population de Niel, troisième section communale de Marchand Dessalines ont failli lyncher Manous Alcindor alyas Ti Djo, accusé de faire partie du groupe armé qui sèment le deuil et rançonnent de pauvres planteurs, sous la houlette du chef de gang, Arnel Joseph, blessé grièvement, lors d’un affrontement armé avec les hommes de Barrage. Après des discussions houleuses, ils ont décidé de remettre cet individu aux agents de la Police nationale d’Haïti, cantonnés au commissariat de Saint-Marc, selon la commissaire de Police, principale de cette juridiction, Marie Dienane Joseph Borgelin.

La cheffe de police de la juridiction de Saint-Marc qui n’a voulu faire de déclaration après l’audition de cet individu placé en garde à vue. Elle a simplement indiqué qu’il sera transféré sous peu à la Direction centrale de la Police judiciaire dans le cadre de l’enquête en cours. À signaler dans le cadre de l’offensive entamée par des membres de la population de Barrage sous la directive de Sourit et Canal du vent ainsi connu pour mettre la main sur le chef de gang, Arnel Joseph, trois personnes dont une femme et un médecin ont déjà été capturés et remis aux autorités policières.

Nixon Deneus



Articles connexes


Afficher plus [5536]