S'identifier Contact Avis
 
23.31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Gonaïves : manifestation spontanée des motards contre les actions des agents de police

Gonaïves : manifestation spontanée des motards contre les actions des agents de police








Les motards de la ville des Gonaïves ont manifesté, le mardi 9 juillet aux environs de 10 h, pour protester contre la multiplication des postes de contrôle mise en place le jour même par les agents de la Direction centrale de la police routière (DCPR). Une décision jugée excessive par les motards qui ont rapidement formé un cordon sécurité afin de défiler dans les rues pour signifier leur désaccord à cette nouvelle disposition. Les chauffeurs qui se disent victimes d’abus, ont lancé des propos hostiles à l’endroit de certains policiers de la division qu’ils accusent de corruption et d’abus.

Les points de contrôle dirigés par les agents de la police routière (circulation) sont une forme de routine à laquelle tout le monde est confronté quasiment tous les matins. Des points fixes placés le plus souvent au Carrefour Sajous et relocalisés quelques fois à Carrefour Turenne pour vérifier les titres de propriété, les permis de conduire et les plaques d’assurance. Une situation embarrassante, voire même frustrante, pour les motards qui voient cette réglementation comme une persécution. Même un simple observateur verrait toute la stratégie opérée par les chauffeurs pour échapper au contrôle. Quelques fois ils évitent de peu des collisions. Malgré tout, ils se sont accommodés pour travailler sans s’exposer aux contraventions.

Ce contrôle systématique qui est perçu comme de la corruption pure (rançonnement pour payer des soldes) par les taximen est selon un policier, un moyen de limiter les vols de véhicules et les cas d’accident de la route. Les policiers ont profité de la tenue des examens officiels de fin d’études pour multiplier les postes pour plus de contrôle sur la circulation. Une décision qui a malheureusement agacé les chauffeurs de taxi qui se sont massés pour contrecarrer les forces de l’ordre. Ils étaient tellement imposants qu’un back up ait été dépêché pour rapatrier les agents qui étaient campés dans la rue.

Au même moment les taximen ont fait une tournée triomphale dans les rues sans aucune crainte jusque parages du commissariat, ils ont par la suite terminé la journée avec un sentiment de victoire qu’ils ont gardé jusqu’à hier quand ils ont constaté l’absence inhabituelle des agents dans les points de contrôle pendant toute la journée. Le jour de la manifestation, les chauffeurs ont tenté d’incendier une entreprise tenue par le responsable de la circulation à Carrefour bassin. Une tentative habilement déjouée par des policiers dépêchés sur les lieux. C’est en tout cas, un mauvais précédent.

Lesly Succès



Articles connexes


Afficher plus [5945]