S'identifier Contact Avis
 
30.56° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
116 arrestations pour la période allant du premier mai à date

116 arrestations pour la période allant du premier mai à date








La Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) a présenté, le jeudi 11 juillet, le bilan de ses activités pour la période de premier mai à date. Au cours de cet intervalle, la DCPJ a effectué 116 arrestations, dont 17 cas de viol sur des mineurs.

Malgré la situation difficile de toutes sortes que confronte le pays, l’institution policière se tient toujours debout pour accomplir sa mission de protéger les vies et les biens sur le territoire national. De 1er mai au 11 juillet, la Direction centrale de la Police judiciaire a effectué 116 arrestations d’individus en contravention avec la loi. Selon le porte-parole de l’institution, Garry Desrosiers, au cours de cette période, la DCPJ a saisi 3 véhicules, 8 armes à feu et 46 munitions. Plusieurs billets en dollars américains et en gourdes ont été récupérés, a affirmé le porte-parole. Les motifs des arrestations sont divers. Escroquerie, blanchiment des avoirs, faux en écriture publique et privée, viol sur mineurs, vol à main armée, homicide, tentative d’assassinat, port d’arme illégal et autre sont les faits reprochés aux individus arrêtés.

Parmi les arrestations, 17 cas de viol sur mineur ont été recensés. Dans les cas de viol sur mineur, 23 arrestations ont été effectuées, dont 6 mineurs impliqués dans ces cas. Plusieurs adultes ont été aussi retenus pour avoir commis des viols sur des mineurs.

S’agissant de certains dossiers particuliers, le porte-parole a informé l’opinion publique sur les avancés enregistrés. Pour le cas du photojournalisme Vladjimir Legagneur, Garry Desrosiers a fait remarquer que 16 arrestations ont été réalisées. Le porte-parole a révélé que les enquêtes ont montré qu’il y avait une connexion entre les groupes armés de Grand Ravine et de village de Dieu. Toutefois, il veut attendre encore les résultats des tests d’ADN avant que l’institution se prononce sur le dossier. Toutefois, pour le cas du journaliste Rospide Pétion récemment assassiné, M. Desrosiers a relaté que l’enquête est en cours

Pour l’affaire de La Saline, l’inspecteur divisionnaire a indiqué que 25 arrestations ont été enregistrées. Si les rapports des institutions nationales et internationales ont révélé que d’anciens policiers ont participé au massacre, cependant, la PNH n’arrive pas encore a mettre en déroute ses anciens agents qui défraient la chronique. En attendant, les personnes arrêtées sont déférées par-devant le cabinet d’instruction. Et, sur la tuerie de Carrefour-Feuilles, la PNH a intercepté 19 individus. Pour l’instant, ils sont en train de répondre aux questions du juge d’instruction en question.

Face à de nombreux incidents impliquant des policiers, Garry Desrosiers a annoncé que l’inspection générale a pris des mesures conservatoires contre certains agents. Parallèlement, la Police des polices est en train d’enquêter sur des faits impliquant des policiers.

Considérant les derniers cas d’affrontements entre les gangs de l’agglomération de La Saline, le porte-parole se garde de donner des chiffres sur le nombre de décès. Selon lui, la Police nationale n’a pas encore rassemblé les données nécessaires sur ces incidents. En revanche, il a fait savoir que des agents de SWAT et autres unités spécialisées de la PNH sont en train d’opérer sur le terrain pour reprendre le contrôle de la situation.

Woovins St Phard



Articles connexes


Afficher plus [5536]