S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Gros-Morne : présentation du parti politique ASSE à la population

Gros-Morne : présentation du parti politique ASSE à la population



Une délégation de représentant du nouveau parti politique Alliance pour une société sans exclusion (ASSE) a séjourné le jeudi 8 août 2019 dans la commune de Gros-Morne en vue de présenter la vision du parti et les raisons qui ont conduit à sa formation.


Le parti politique Alliance pour une société sans exclusion (ASSE), très souvent attribué au député Cholzer Chancy, est en réalité un parti formé d'anciens cadres de Fanmi Lavalas, Verite, PHTK et AAA selon ce qu'a déclaré Lesly Alexandre, secrétaire général aux affaires politiques au micro de Frantz Renel Lebrum. Monsieur Alexandre justifie la création de cette nouvelle structure par une prise de conscience de la part de certains acteurs sur la pratique de la politique dans le pays, notamment dans l'Artibonite. Les membres responsables se présentent comme des femmes et des hommes de bonne volonté, éparpillés dans de nombreux partis politiques qui les dressent l'un contre l'autre, ont décidé de poursuivre des objectifs communs. Après maintes réflexions sur la situation sociale, politique et économique du département et l'identification d'autres militants positifs, ils se sont convenus de mettre sur pied un parti politique moderne et modèle. Le responsable se réjouit que son parti, contrairement aux autres, arrive à fédérer plusieurs tendances (énergies) autour d’un projet de développement. Il cite entre autres, l'ancien sénateur Jean Claude Délicé, Pierre Poitevien, Fritz Chéri, Cholzer Chancy, etc. Pour lui, il est primordial de se mettre ensemble et que chacun apporte sa contribution. Il a aussi fixé la position d’ASSE qui réclame dit-il un dialogue sincère entre les protagonistes dans les deux camps avec comme unique intérêt Haïti à travers un modus vivendi. Sans cela nous n'aurons pas le résultat attendu.

L'agronome Jean Claude Délicé, pour sa part, explique que la création d'ASSE est le résultat d'un constat d'échec général par rapport à la situation actuelle du pays. C'est en fait un confluent de forces pour apporter un outil moderne capable d'adresser les problèmes de façon scientifique et technique et mettre le pays sur les rails du développement. Selon lui, le parti s'est regroupé dans l'Artibonite pour prendre le pouvoir et combattre du même coup des politiciens qui veulent établir un pouvoir de jouissance dans le pays. Ce qu’il explique par une formule assez claire « prendre le pouvoir pour faire de l'argent, faire de l'argent pour garder le pouvoir et garder le pouvoir pour faire encore plus d'argent ». Il a aussi notifié ne plus vouloir faire le jeu des politiciens de Port-au-Prince.

L'ancien sénateur, qui prône une rupture, évoque la volonté de la nouvelle structure à établir un pouvoir de service grâce à des personnes compétentes pour un changement de paradigme et entamer la voie du progrès. Au final, il a commenté le conflit entre les deux sénateurs de l'Artibonite qu'il qualifie, sans langue de bois, de scandale et un signe de déchéance de la morale.

Notons, cette activité correspond à la volonté du parti de permettre à tout le monde de connaître sa vision, son statut et par-dessus tout de procéder à la formation des comités communaux.

Lesly SUCCÈS




Articles connexes


Afficher plus [6059]