S'identifier Contact Avis
 
23.12° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
La République dominicaine renforce la sécurité au niveau de la frontière avec Haïti

La République dominicaine renforce la sécurité au niveau de la frontière avec Haïti








Compte tenu des différents mouvements de mobilisations qui sévissent dans le pays depuis plusieurs jours à cause de la pénurie des carburants, la République dominicaine a annoncé, le mardi 17 septembre, des dispositifs de renforcement au niveau de ses frontières avec la République d’Haïti. Selon le ministre de la Défense de la République dominicaine, Rubén Dario Paulino Sem, cette décision est prise dans le but de préserver la sécurité nationale de leur pays.

Les mouvements de mobilisations à répétition en Haïti contre la rareté des produits pétroliers et la possibilité d’augmenter les tarifs y relatifs ne laissent pas indifférents l’autre pays sur la partie est de l’ile d’Haïti. Face à cette situation tendue qui prévaut dans le pays depuis des jours, le chancelier dominicain, Miguel Vargas Maldonado, a annoncé, le 17 septembre, avoir pris des dispositifs de renforcement des frontières de son pays avec Haïti de façon temporaire. Outre le climat délétère qui règne en Haïti, cette décision fait suite à l’intention des autorités haïtiennes de revoir à la hausse le prix du diesel dans les stations d’essence. Ce que le Premier ministre démissionnaire Jean Michel Lapin a confirmé. Il a fait savoir que le prix du diesel sera augmenté dans les pompes.

Selon le ministre de la Défense de la République dominicaine, Rubén Dario Paulino Sem, l’objectif de cette mesure est de préserver leur sécurité nationale, puisque la rareté des produits pétroliers a favorisé le développement de contrebande entre des citoyens sur les deux territoires. Il estime que cela contribue à alimenter le marché noir de ces produits en Haïti. Se rappelant des émeutes des 6 à 8 juillet qu’a provoqué l’annonce de l’augmentation du prix des produits pétroliers, la République voisine anticipe pour protéger son territoire en cas de réaction violente de la population.

Déjà, depuis plusieurs semaines, les autorités dominicaines ont pris des dispositions au niveau de leur territoire pour éviter que les citoyens haïtiens aient la possibilité d’acheter les carburants dans les pompes à essence dominicaine. Plus d’une centaine de gallons ont été saisis par les militaires dominicains à la frontière de Dajabón. En revanche, le ministère de la Défense a placé des militaires dans les différentes stations de carburant proches de la frontière. Et, le haut commandement de l’armée de la République dominicaine a procédé à un déploiement des militaires spécialisés dans la sécurité de la frontière (CESFRONT) et autres pour garantir l’intégrité de leur territoire.

Faut-il souligner que des citoyens haïtiens vivant près de la frontière de ces deux Républiques prennent l’habitude de s’approvisionner en produits pétroliers sur le territoire dominicain quand le carburant se fait rare dans leur pays. Ils profitent de la pénurie pour acheter le pétrole dans le pays voisin à prix normal pour le transporter en Haïti de façon illégale, et les revendre à un prix exorbitant.

Woovins St Phard



Articles connexes


Afficher plus [5958]