S'identifier Contact Avis
 
29° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Ennery : arrestation du militant de l’opposition Jocozias Pierre accusé de sabotage de véhicules

Ennery : arrestation du militant de l’opposition Jocozias Pierre accusé de sabotage de véhicules



La Police nationale cantonnée dans la commune d’Ennery a procédé à l’arrestation du militant politique de l’opposition radicale et coordonnateur de force de l’opposition à Ennery, Jocozias Pierre, tôt dans la matinée du lundi 21 octobre 2019 vers 5 h dans la localité de Pascot. Monsieur Pierre aurait été surpris en train de dégonfler les pneus des trailers sur la route nationale #1 à l’entrée de la commune d’Ennery. Une arrestation jugée politique par les militants de l’opposition qui se sont rendus sur les lieux pour assurer sa défense et exiger sa libération immédiate.


La situation se complique pour les opposants dans la commune d’Ennery. Récemment, un homme a été assassiné à Mapou Rollin par les forces de l’ordre, quelques jours après que le substitut commissaire du gouvernement de la commune de Saint-Marc ait été victime d’une blessure par balle dans ladite zone au moment des mouvements de protestations. Hier, lundi, c’est le militant politique Jocozias Pierre qui a été arrêté en tentant d’organiser un mouvement de protestation dans la commune.

D’après Feguens Lorgeat, un membre de l’opposition aux Gonaïves qui réagissait à l’émission Kafou verite sur la situation, a affirmé que la Police nationale, accompagnée des bandits a procédé à l’arrestation de Jocozias Pierre et d’Otanier Roméus près de chez eux sans aucun motif. « Ce n’est pas seulement les agents de la Police qui ont arrêté et tabassé Jocozias, il y a avait aussi un groupe armé dirigé par le Maire de la commune d’Ennery qui les accompagnait au moment de l’arrestation », avance-t-il. Il a aussi fait mention d’une délégation composée Raphaël Clavanet Marado et de Me Luc Occera, avocat de l’appréhendé, qui s’était rendue au commissariat d’Ennery pour les suites légales. Cependant, cette délégation a dû laisser les lieux rapidement sous la pression du Maire de la commune soutenu par des hommes armés qui leur a intimé l’ordre de laisser le commissariat sous peine d’être incendié. « Nous avons dû laisser le commissariat en courant, pour avoir la vie sauve. », a-t-il conclu.

Modeline Dormilus, épouse de Jocozias Pierre, a confirmé qu’il était environ 6 h du matin quand la police et des hommes armés cagoulés sont venus arrêter son mari et le passer à tabac. Elle dit ignorer le motif de l’arrestation parce qu’il y avait beaucoup de gens dans la rue. Autre chose, elle a révélé que les agents de la police ont fait pression sur son mari pour l’efforcer à sortir du commissariat, pour être pris en photo par des groupes armés alors qu’ils l’ont empêché de parler à son avocat quelques minutes plus tôt. Elle n’a pas caché son inquiétude pour la sécurité de son mari qui court un réel danger. Malgré sa blessure au visage, il n’a pas été autorisé à voir un médecin.

Raphaël Clavanet Marado a lui-même, confirmé que Jocozias Pierre subissait beaucoup de menaces d’assassinat et plusieurs plaintes ont été déposées contre le député de la commune

d’Ennery Cholzer Chancy et Marc Henry Compère. « Comme ils n’arrivent pas à l’assassiner, aujourd’hui. Ils ont tout fait pour le séquestrer. Parce que Jocozias a mis à nue les dérives de monsieur Chancy, c’est pour cette raison qu’il a décidé de s’arranger avec la Police pour arrêter Jocozias Pierre », a affirmé M. Marado. C’est un acte répréhensible que l’opposition dénonce. « Nous avons déjà déposé une plainte contre les policiers qui ont posé l’action et les bandits armés qui les accompagnaient. », a fait savoir l’un des militants. Il dénonce le maire de la commune qu’il accuse de proférer des actes d’intimidations à l’endroit des militants. Cependant ils ont pu convaincre les autorités de ramener Jocozias Pierre aux Gonaïves dans l’après-midi.

De son côté Don Cliff Adrien, a dénoncé une arrestation arbitraire qui est selon lui, la naissance d’un pouvoir autoritaire, qui utilise la force pour persécuter les militants et dissuader la population à accepter l’inacceptable. Il invite la population à continuer à manifester pour faire tomber ce pouvoir corrompu. Enfin il envoie le soutien de ASIRE à Jocozias, qu’il pense avoir été victime de complot mise en œuvre par le député Cholzer Chancy et le maire de la commune d’Ennery, Marc Henry Compère.

Le maire de la commune, Marc Henry Compère, pour sa part, a démenti les accusations de monsieur Lorgeat, et a confirmé l’arrestation de Jocozias Pierre qui selon lui, a été surpris la main dans le sac en train de dégonfler les pneus de camion stationnés sur la route. Le maire qui décrit une situation difficile dans la commune depuis des temps, à cause des hommes qui placent des barricades sur la route, et prennent pour cible des ambulances, qu’ils croient avoir été utilisées pour évacuer certaines autorités. L’édile de la ville, qui affirme n’a rien à voir avec l’arrestation, pense toutefois qu’en cette période, chacun peut donner la connotation qu’il veuille à une arrestation légale.

Lesly Succès




Articles connexes


Afficher plus [6073]