S'identifier Contact Avis
 
29° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La Passerelle comme intermédiaire pour un accord politique entre les différents blocs de l’opposition

La Passerelle comme intermédiaire pour un accord politique entre les différents blocs de l’opposition



Dans l’objectif de conduire les acteurs politiques à une entente sur la transition, la structure Passerelle essaie de jouer le rôle de pont entre les différents blocs de l’opposition et d’autres secteurs de la vie nationale. Ce vendredi 8 novembre, la structure a officiellement ouvert une discussion de 48 heures autour du thème : « tab konsètasyon pou yon bon jan tranzisyon ». l’idée est d’essayer d’adopter un accord politique en vue de résoudre la crise dans un délai raisonnable.

En plus des forces politiques de l’opposition au pouvoir en place, la société civile, le secteur économique, les petrochalengers, etc. ont pris part à ces discussions qui prendront fin le samedi 9 novembre aux environs de 19 heures. Durant ces deux jours, la Passerelle se donne le devoir de discuter avec les différents acteurs sur la recherche d’une nouvelle vision consensuelle, le mode de gouvernance de la transition, la structure de contrôle de l’action gouvernementale, la feuille de route du gouvernement de transition ainsi que la durée de cette transition.

Les différents acteurs présents à cette table de concertation se disent conscients qu’il doit y avoir un accord politique. Reginald Boulos, initiateur du mouvement Troisième voie (MTV) a indiqué que sa structure n’est pas là pour le partage gâteau. L’homme d’affaires croit que si les différents acteurs arrivent à s’unir sur les objectifs seront plus faciles à atteindre. Le sénateur Youri Latortue, l’un des représentants de l’alternative consensuelle, est très optimiste concernant l’aboutissement de ces discussions. Le parlementaire croit fermement que les objectifs de la passerelle seront atteints, et que les acteurs arriveront à trouver un consensus.

Le coordonnateur de la Passerelle, Castel Germeil, lors de son discours d’ouverture du forum, a fait savoir que les écoliers ont déjà perdu trop de jours de classe, des personnes ont déjà perdu leur vie, et beaucoup d’emplois sont déjà gaspillés dans le cadre de cette bataille. En ce sens, ils invitent les acteurs à se mettre au travail et à entamer les discussions franches, sincères et harmonieuses afin de résoudre cette crise et sortir le pays de cette situation incertaine. Le coordonnateur donne déjà la garantie qu’un document sera rendu public à la fin des discussions en vue de mettre à la disposition de la population cette position commune qui sera adoptée par l’ensemble des acteurs.
Evens REGIS




Articles connexes


Afficher plus [6073]