S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Lemète Zéphir est menacé par des individus non identifiés

Lemète Zéphir est menacé par des individus non identifiés



Le porte-parole de la Passerelle, Lemète Zéphir, serait l’objet de grandes menaces, selon ce qu’il a confié à la presse. Le pasteur serait activement recherché par des individus non identifiés qui font la navette tout près de chez lui, dans son église et de son bureau. L’homme de Dieu, inquiet, n’a pourtant pas voulu indexer quiconque. Cependant, il informe avoir déjà saisi les instances compétentes à cet effet.


Faisant office de porte-parole de la Passerelle, le pasteur Lemète Zéphir n’est pas de tout repos. Si cette structure a mis officiellement fin à sa mission, le pasteur lui semblerait être la cible d’individus non identifiés qui le cherchait partout. Se disant inquiet, il a déjà porté plainte au parquet de Port-au-Prince, selon ce qu’a informé la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) ainsi que les organismes des droits humains. Le citoyen engagé dit toutefois, prendre des mesures appropriées afin de se protéger davantage.

Selon le berger, des individus sont venus à deux reprises à l’église qu’il dirige le mercredi 20 novembre 2019, un jour avant la tenue de la conférence bilan de la Passerelle qui, malheureusement, n’a pas eu lieu. Un, parmi ces individus, insistait vainement auprès de plusieurs responsables de l’église pour le voir, dit-il. Au lendemain, fait savoir M. Zéphir, des individus et un véhicule immatriculé service de l’État prenaient des renseignements le concernant dans sa zone de résidence ainsi que dans les parages de son bureau. À la tombée de la nuit, le même individu de la veille est revenu sur les lieux du temple pour formuler encore les mêmes demandes. Fort de ces faits, le pasteur tire la conclusion qu’il est menacé et a décidé de saisir les instances compétentes à cet effet.

Toutefois, le chrétien n’a pas voulu indexer aucun secteur. Cependant, il pense que cette situation à une connexion avec ses prises de position critique sur la conjoncture politique haïtienne. De l’avis du pasteur, quand quelqu’un s’engage dans la question de la citoyenneté responsable dans le pays, cela ne reste pas sans conséquence, tout en arguant qu’il n’est membre d’aucune structure politique.

Si le professeur ne veut pas se montrer terrorisé, il appelle pourtant les autorités à prendre toutes les mesures de sécuriser chaque haïtien indistinctement. « Les responsables de la nation ont pour responsabilité d’assurer la sécurité de tous sans distinction", plaide-t-il en soulignant dans la foulée, qu’il est dorénavant plus vigilant. Basant sur sa foi, l’homme de Dieu a l’assurance de la providence que rien ne va lui arriver. Néanmoins, il informe avoir pris le soin de s’assurer que sa famille soit bien protégée. Le serviteur de Dieu, plus loin, enjoint la population à ne pas se laisser intimider pour ne pas prendre position sur la vie de sa communauté. Parallèlement, il invite les Haïtiens à le faire avec prudence et modération.

Daniel Sévère




Articles connexes


Afficher plus [6126]