S'identifier Contact Avis
 
26.1° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Claudy Gassant : un petit tour et puis s’en va

Claudy Gassant : un petit tour et puis s’en va



Nommé directeur général de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), il y a environ deux mois, Claudy Gassant est déjà demis de ses fonctions. En effet, dans un arrêté publié le mercredi 22 janvier, le citoyen Rockfeller Vincent est nommé directeur général de l’ULCC.


Il a fallu qu’environ deux mois pour descendre Claudy Gassant de son piédestal. Détracteur du président Jovenel Moïse auparavant, Claudy Gassant avait fait un revirement spectaculaire pour devenir directeur général de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) au début du mois de décembre 2019, soit le 3. Alors qu’il s’activait dans le positionnement de l’ULCC à grand renfort de sorties médiatiques, Claudy Gassant n’a pas eu le temps de mener la campagne. Le président Jovenel Moïse vient de lui montrer la sortie. Dans un arrêté du mercredi 22 janvier, il a été démis de ses fonctions, faisant place au citoyen Rockfeller Vincent.

Très critiqué par les opposants du pouvoir en place quand il a accepté ce poste, Claudy Gassant avait la certitude de pouvoir travailler pour le bien du pays. En moins deux mois, il a mis l’institution au cœur de l’actualité et essayé d’imposer l’autorité de l’ULCC à l’Administration publique. L’énergie déployée dans le dossier de la consule générale d’Haïti à Santiago et d’autres employés a montré sa velléité de faire respecter son institution. Cependant,
les différends entre lui, le parquet et le ministère des Affaires étrangères auraient déjà tracé son avenir à la tête de l’ULCC.

En partant la tête basse, Claudy Gassant vient d’apprendre, à ses dépens, une brutale leçon lors d’une porte ouverte tenue la semaine dernière. Puis soudainement, le président vient d’enlever la confiance dans un homme qui, auparavant, ne lui portait pas dans son cœur. En fait, Claudy Gassant a été liquidé. D’autre nomination au sein de l’Administration publique

Dans ce même arrêté, le président Jovenel Moïse a fait le choix du citoyen Faude Joseph comme directeur général de la Banque Nationale de développement agricole (BNDA). Cette nomination fait suite à la promesse de Jovenel Moïse, en novembre dernier, de désigner un directeur général à la tête de cette institution. La BNDA prendra les biens de la Banque Nationale de Développement agricole et industrie (BNDAI). Et, les 95 Bureaux agricoles communaux (BAC) serviront de succursales à la BNDA.


Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7101]