S'identifier Contact Avis
 
34° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Des changements au sein de la PNH

Des changements au sein de la PNH



En moins de 24 heures, le Haut commandement de la Police nationale a opéré deux changements majeurs dans l’institution. Le directeur de la Direction centrale de la Police judiciaire et le commissaire de Delmas ont été transférés et remplacés.


Ces deux changements au sein de la Police nationale d’Haïti arrivent à un moment où la situation sécuritaire du pays est très fragilisée, tandis que l’institution fait face à troubles internes majeurs à cause de la création du syndicat des policiers. À la Direction centrale de la Police judiciaire, l’inspecteur général Joany Canéus, occupant la tête de cette instance importante de l’institution, a été remplacé par le commissaire divisionnaire Frédéric Leconte, ancien directeur des renseignements judiciaires (DRJ). Et, Gospel Monélus, ancien responsable de la PNH à de Pétion-Ville a pris les commandes de la PNH dans la commune de Delmas. Il succède Keither Marcelin, transféré à la Direction départementale de l’Ouest.

À la DCPJ, c’est le chef de cabinet du directeur général a.i, l’inspecteur James Boyard qui a procédé à l’installation Frédéric Leconte le lundi 10 février. Dans la commune de Delmas, le directeur départemental de l’Ouest de la Police nationale d’Haïti, Goodson Jeune, a procédé à l’installation de Gospel Monélus, comme le nouveau coordonnateur de la PNH dans cette zone stratégique pour la zone métropolitaine.

Une montée vertigineuse de l’insécurité au cours de ces derniers jours

Alors que la population connaît actuellement des moments de terreur à cause de l’insécurité, le porte-parole de la Police nationale d’Haïti, Michel-Ange Louis-Jeune, a fait savoir que l’institution policière s’évertue en conséquence pour traquer les bandits et libérer les victimes séquestrées par les malfrats. Il invite la population à se méfier des informations circulant sur les réseaux sociaux concernant des actes de kidnapping. Michel Ange Louis-Jeune promet de tenir la population informée sur ces actes tout en rappelant les numéros à contacter en cas d’urgence seulement : 3838-1111, 3839-1111, 114.

Il faut souligner que les tentatives et les actes de kidnapping se multiplient à travers la zone métropolitaine. De nombreux cas ont été signalés au cours de ces derniers jours. Certaines fois, les ravisseurs vont jusqu’à assassiner ceux qui jouent le rôle de médiateur. Cette situation crée un vent de panique dans les communes de la zone métropolitaine. Une marche pacifique citoyenne est prévue à la fin de la semaine pour contraindre les autorités gouvernementales à assurer leurs responsabilités.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [6327]