S'identifier Contact Avis
 
25.76° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

L’insécurité est un phénomène planifié selon Josué Mérilien

L’insécurité est un phénomène planifié selon Josué Mérilien



L’insécurité qui sévit dans le pays est un phénomène planifié orchestré par le pouvoir et une frange de la bourgeoisie selon Josué Mérilien. Elle vise à intimider la population pour l’empêcher de mutualiser ses forces dans la mobilisation contre le pouvoir. Dénonçant cette tactique malhonnête, le professeur appelle la population à ne pas baisser les bras.


La société haïtienne est en train de vivre des moments de grandes inquiétudes face à la recrudescence de l’insécurité dans le pays. Certaines zones du territoire sont depuis longtemps sous la coupe réglée des gangs et le kidnapping, très en vogue ces derniers jours, vient corser davantage la situation. Et, face à ce fléau, le coordonnateur national de l’Union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH), Josué Mérilien, appelle la population à prendre des mesures qui s’imposent afin de s’auto protéger.

Pour le professeur, l’insécurité n’est pas un phénomène spontané comme le font croire plus d’un. Si pour eux, les conditions inhumaines d’existence de la population en sont les causes occasionnelles, le porte-parole de la force de l’opposition progressiste (FOP) voit la situation suivant un autre registre. L’insécurité est planifiée, fait-il, remarquer. Il s’agit, ajoute-t-il, d’une arme politique utilisée par le pouvoir et une frange de la bourgeoisie pour terroriser la population.

D’après M. Mérilien, il y a de quoi s’inquiéter, car, précise-t-il, cette arme politique vise l’intimidation. D’une part, pour empêcher la population de s’organiser afin de continuer la mobilisation contre le pouvoir et, d’autre part, prendre le contrôle des quartiers populaires afin de s’assurer qu’ils peuvent faire le plein de voix lors des élections et, poursuivre leurs actes affreux en toute quiétude. Fort de ces malignes stratégies, la population n’a pas intérêt à rester les bras croisés et constater le pourrissement de la situation. « Dotons-nous de moyens adéquats pour les intimider eux aussi et, avec, les auteurs de ces actes recevrons le message que nous ne tolérons pas cette situation », conseille-t-il à la population.

Plus loin, le politique considère ce phénomène comme un poison violent. « Elle tue à petit feu l’avenir du pays. Du point de vue économique, elle a de fortes conséquences. Quant à l’aspect psychologique, ses retombées sont excessivement graves sur la population. » Par conséquent, Josué Mérilien appelle à la mobilisation et à des actions rapides en vue d’éviter le pire à l’avenir.

Daniel Sévère




Articles connexes


Afficher plus [7101]