S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Covid-19, l’ignorance persiste

Covid-19, l’ignorance persiste



Malgré la confirmation de plusieurs cas de personnes infectées par le Covid-19 en Haïti le 19 mars dernier, de nombreux citoyens continuent d’ignorer la présence de ce virus sur le territoire national. Ils agissent comme d’habitude envers eux-mêmes et leurs proches, et passent en dérision les consignes des autorités étatiques. Les messages de sensibilisation de l’État ne touchent pas encore cette catégorie de personnes.


Ils sont nombreux les citoyens qui rejettent catégoriquement la présence de cas confirmés du Covid-19 sur le territoire haïtien. Ne faisant pas confiance aux autorités étatiques, ces citoyens tentent de prendre l’adresse à la nation du président Jovenel Moise pour une manœuvre politique pour solliciter l’aide de la communauté internationale. Et pourtant, le nouveau coronavirus, Covid-19, est en train de se propager sur le territoire national. Plus de sept cas de personnes infectées ont été confirmés par le laboratoire national, et une centaine d’autres est placée en quarantaine en attendant le résultat de leurs tests.

Dans les quartiers comme dans les rues, de nombreux citoyens émettent leurs opinions sur cette pandémie qui représente une menace pour la population mondiale, chacun parle en fonction de leurs croyances. Si certains religieux considèrent la pandémie comme un des fléaux relatés dans la Bible, des non-croyants préfèrent de voir la maladie comme une invention des grands pays. Dans les deux cas, ces individus estiment qu’ils sont protégés par la providence d’un être surnaturel.

En conséquence de ce manque de connaissance de la maladie et de l’ignorance manifeste, ces individus fonctionnent comme si de rien n'était. Ils agissent expressément dans le sens contraire des mesures prises par les autorités. Ils minimisent la question de distanciation sociale requise pour éviter de rentrer en contact direct avec les autres. Ils se saluent comme à l’ordinaire par des poignées de mains, des baisers et des accolades avec des slogans : « nou pa ka gen anyen », « se maladi blan sa ye ». Ils n’hésitent pas à se regrouper dans les maisons ou dans les quartiers.

Un problème de sensibilisation et d’information sur la pandémie

S’il est vrai que ces groupes de citoyens agissent en dehors des consignes prônées par les autorités, cependant, ces comportements viennent d’un manque de connaissance sur la maladie. Guidés par des leaders ignorants, ces individus réagissent ainsi de la sorte également. En absence de la connaissance adéquate pour la communication de bonne information, les leaders de groupes continuent de véhiculer leurs opinions erronées de la pandémie.

Tandis que le pays est dans le stade 2 de la pandémie, les messages de sensibilisation de l’État haïtien tardent à atterrir dans les quartiers populeux du pays, les zones à forte concentration et les zones reculées. Jusqu'à présent, de nombreux individus ne comprennent pas encore le bien-fondé des mesures prises par le Gouvernement immédiatement après la confirmation de cas de personnes infectées par le virus. Ils pensent que seules les personnes qui étaient à l’étranger peuvent contaminer par le Covid-19. La communication entre les entités de l’État et la population ne passe pas. Les messages de sensibilisation doivent être intensifiés dans les rues comme dans les médias pour gagner la conscience de la population afin d’éviter le pire.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [6480]