S'identifier Contact Avis
 
23° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Gonaïves : les techniciens du réseau CAN en grève

Gonaïves : les techniciens du réseau CAN en grève



Plusieurs techniciens du réseau local du Centre ambulancier national (CAN) ont exprimé dans la journée du mercredi 25 mars 2020 leur mécontentement contre les autorités et ont exigé le paiement de dix mois d'arriérés de salaire


Alors que les autorités du département se mobilisent pour faire face à la propagation de la pandémie du coronavirus qui touche déjà plus de 527 297 cas contaminés, 23 701 décès (informations jusqu'à 17 h, heure haïtienne) et près d'un tiers de la population mondiale au confinement, les autorités sanitaires du département doivent aussi faire face à la grève de quelques techniciens du réseau local du Centre ambulancier national (CAN). Une grève qui tombe à peine quelques jours après la décision du gouvernement de décréter l'état d'urgence sanitaire dans le pays, qui, de surcroît, devrait en quelque sorte mettre en veille un ensemble de libertés fondamentales.

Pour exprimer leur mécontentement, ces contractuels en grève ont boycotté une séance de formation qui devait être animée par deux techniciens venus de Port-au-Prince. Ils affirment qu'ils n’accepteront aucune formation tant qu'ils n'auront pas entre leurs mains, leur lettre de nomination. En colère, ils martèlent leur volonté de continuer le bras de fer jusqu'à la satisfaction de leur revendication.

Réagissant en la circonstance, le directeur départemental de la Direction sanitaire de l'Artibonite (DSA), dit reconnaître que les revendications des techniques sont justes. Il a confirmé l'information selon laquelle plusieurs techniciens du réseau local de Centre ambulancier national (CAN) n'ont pas reçu leur salaire depuis quelque temps. Toutefois, il promet d'envoyer rapidement un rapport aux autorités concernées afin de résoudre ce problème qui, selon lui, peut envenimer la période d'urgence.

Lesly SUCCÈS




Articles connexes


Afficher plus [6480]