S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La LEH interpelle le sens de responsabilité des patrons des jeux de hasard

La LEH interpelle le sens de responsabilité des patrons des jeux de hasard



Conformément aux dispositions prises par le Gouvernement pour éviter la propagation de la pandémie du Covid-19 sur le territoire haïtien, la direction de la Loterie de l'État haïtien (LEH), Marie Margareth Fortuné, lance un ultimatum aux patrons des jeux de hasard concernant l'application stricte de ces mesures. L'interdiction de fonctionnement est, parmi, les sanctions qu'ils encourent pour l'instant, soutient la directrice générale.


Après une visite d'inspection réalisée à travers la zone métropolitaine de Port-au-Prince, la directrice générale de la LEH, Marie Margareth Fortuné, dénonce le comportement irresponsable de certains gérants de jeux de hasard qui n'ont pris aucune mesure pour appliquer les consignes sanitaires exigées par les autorités gouvernementales. Mme Fortuné menace de prendre des sanctions.

Mme Fortuné veut aller en douceur. Elle parie encore sur leur bonne foi des personnes concernées. Ainsi, appelle-t-elle, tous les directeurs de jeux, indépendamment de sa nature, à prendre les mesures de précaution. Ce, en mettant à la disposition des clients au moins le minimum pour éviter qu'ils s'exposent et du coup, mettent en danger la vie des autres.

Dans les banques de borlette et les casinos, particulièrement, la distance sociale et le lavage des mains sont fondamentaux, fait savoir la directrice. Les structures de protections doivent être remarquées dans ces lieux très fréquentés pour éviter le pire. Dans le souci de faire respecter minutieusement les consignes, la DG annonce la remobilisation du service des inspections. En attendant, soutient-elle, c'est le service de recouvrement qui s'en charge.

Pour y arriver, la responsable compte énormément sur la richesse de son administration en terme de ressources humaines. " Heureusement que la loterie est décentralisée. Je compte sur les coordinations départementales pour faire étendre l'inspection et faire appliquer les consignes de l'État. Elles doivent travailler en synergie avec les délégués départementaux, les maires, les CASEC, les ASEC afin de mener à bien cette entreprise", suggère madame Fortuné qui n'écarte pas l'idée de fermer les casinos et d'autres jeux si le gouvernement le requiert. Toujours dans cette perspective, la directrice recommande un maximum de trois clients par table pour les casinos.

C'était aussi l'occasion pour le numéro un de la LEH de continuer d'inviter les responsables de ces entreprises à venir honorer leur obligation vis-à-vis de la Loterie. Mme Fortuné, qui intervenait à la cellule d'information permanente (CIC) mise en oeuvre par le Gouvernement, est consciente toute fois que le moment est précaire, surtout pour les jeux de pariage. Elle encourage ceux qui trainent encore les pieds à régulariser leur situation insistant, dans la foulée, que l'application stricte des mesures de restrictions est obligatoire. Et, ce, sous peine de sanctions.

Daniel Sévère




Articles connexes


Afficher plus [7326]