S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le Gouvernement envisage de revoir le prix du pétrole sur le marché national

Le Gouvernement envisage de revoir le prix du pétrole sur le marché national



Alors que le prix du pétrole est en chute libre sur le marché international depuis la propagation du nouveau coronavirus dans le monde, en Haïti, le prix à la pompe reste telle qu’elle est auparavant. Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy, évoque la possibilité de revoir les prix des produits pétroliers sur le marché local.


C’est toujours un véritable casse-tête d’ajuster les prix des produits pétroliers à la pompe quand les prix baissent sur le marché international. Pourtant, à moindre augmentation, l’État haïtien est tenu à faire l’ajustement. En effet, la propagation du Virus Covid-19 a eu des incidences sur les prix des produits pétroliers dans le monde. Le prix du baril du pétrole atteint son bas niveau depuis 2002. Il a frôlé les 20 $ au cours de ces derniers jours. Face à cette chute libre enregistrée sur le marché international, le Gouvernement haïtien prévoit d’ajuster le prix des produits pétroliers dans le pays.

Selon le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy, le prix des produits pétroliers sera probablement ajusté sur le marché haïtien dans les prochains jours. Pour lui, le Gouvernement entend profiter du moment non seulement pour ajuster le prix, mais de mettre fin aux subventions accordées aux produits pétroliers. Cette décision serait profitable à l’État haïtien qui perd plusieurs millions de gourdes dans la subvention du prix des produits pétroliers depuis des années.

Par ailleurs, le nouveau ministre du commerce très dynamique au cours de ces derniers jours dans le milieu prépare le déploiement d’une équipe de techniciens de l’institution afin de procéder à une évaluation de la qualité des produits pétroliers mis en vente dans les pompes à essence. Pour éviter tout déséquilibre dans le commerce, Jonas Coffy annonce des sanctions contre les concernés qui commandent au-delà de leur capacité de stockage.

Entre autres, si la chute du prix du pétrole sur le marché international est mise cause par la propagation du Covid-19, d’autres experts internationaux pensent que c’est une affaire politique de préférence.

Pour ce jeudi 2 avril, avec deux Tweets seulement du président américain, Donald Trump, le prix du pétrole a connu une augmentation. « Je viens de parler à mon ami MBS (le prince héritier Mohammed Ben Salmane, NDLR) d'Arabie Saoudite, qui s'est entretenu avec le président russe Poutine », marmotte-t-il dans le premier en avançant des chiffres sans trop de précision dans le second. « J'espère et je m'attends à ce qu'ils réduisent d'environ dix millions de barils de pétrole, et peut-être nettement plus jusqu'à 15 millions de barils. Ce serait une excellente nouvelle pour tout le secteur pétrolier et gazier », a écrit Donald Trump.

Toutefois, le porte-parole du président russe a infirmé les déclarations du président Trump. Il a indiqué que Vladimir Poutine n'avait pas parlé au prince héritier saoudien.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [6679]