S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Covid-19 : le MSPP gère unilatéralement

Covid-19 : le MSPP gère unilatéralement



Bien avant l'introduction de la Covid-19 en Haïti, les mairies réclamaient, de manière préventive, le droit de participer à la gestion de la crise. Quatre mois après, elles restent cantonnées loin du processus.


À cette phase de la crise, les mairies se limitent à encourager la population à observer les mesures de précaution pour ne pas contracter le virus. Avec les faibles moyens reçus de l'État central, elles tentent de faire bonne figure. Mais, en ce qui a trait à l'accès aux informations pertinentes sur la progression de la pandémie dans leurs régions respectives, les maires n’ont pas accès aux données. Ils se contentent des avis publiés par le ministère de la Santé publique et de la Population.

Ils sont nombreux, les maires, à critiquer les autorités du MSPP qui refusent leur intégration dans le processus. Jusque-là, ils ne peuvent compter que sur les bulletins du ministère. Rien de plus.

Quasiment tous les départements ont connu des cas d'infection à l'heure actuelle. Les communes où vivent ces malades sont nombreuses, cependant, mais le ministère ne semble pas disposé à fournir des données supplémentaires pour orienter les mairies. Comme conséquence, le risque de contamination est devenu plus important.

Après les maires de Cité Soleil et de Carrefour, la mairesse de l'Arcahaie a adressé les mêmes critiques. Le ministère ne leur rend pas service en refusant de communiquer des chiffres aux administrations communales où se trouvent les cas positifs pour qu’elles assurent le suivi. « Nous ne savons pas où se trouvent ces gens malades. C'est le ministère qui a communiqué son information », critique Rosemila Petit-Frère qui craint une contamination massive de la population. Par ailleurs, elle déplore l'absence d'un centre d'isolement dans sa commune.

Elle explique que le MSPP n'aide pas les magistrats à mieux contrôler leurs communes face à l'évolution de la pandémie. Elle déplore que même les centres hospitaliers consultés ignorent ces données. À cet effet, elle appelle à une plus importante intégration des collectivités dans cette bataille.

Indexant ce déficit de communication, les maires invitent leur population à la vigilance. D'après, le maire de Cité Soleil, Jean Hislain Frédéric, le contexte n'offre pas d'autres opportunités aux maires que d'interpeller la population à mettre de côté l'ignorance pour entendre la raison.

En référence à sa commune, particulièrement, M. Frédéric pense qu'il est utopique que la population respecte toutes les mesures recommandées par le MSPP. La vulnérabilité, la promiscuité, la précarité en sont, parmi d'autres, des obstacles majeurs à esquiver. Il a aussi profité de l'occasion pour demander aux dirigeants du MSPP de lui communiquer des informations sur les cas de Covid-19 recensés dans la Cité. Il rappelle à ces dirigeants, qui s'obstinent dans cette gestion catastrophique, que la situation est extrêmement difficile pour les maires de sensibiliser des gens qui se montrent excessivement réticents et imperméables à la menace.

Daniel Sévère




Articles connexes


Afficher plus [6708]