S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Environnement/Santé : vers l’interdiction des produits en styrofoam à l’Hôpital universitaire de Mirebalais

Environnement/Santé : vers l’interdiction des produits en styrofoam à l’Hôpital universitaire de Mirebalais



Alors que ce 10 juillet va faire exactement 7 ans depuis que l’État haïtien se retrouve dans l’incapacité de mettre en application l’arrêté ministériel contre les produits en styrofoam dans tout le pays, les responsables de l’Hôpital universitaire de Mirebalais (HUM), dans un avis, ont indiqué que d’ici le 15 juin 2020, les assiettes en styrofoam, ainsi que les sachets en plastique seront interdits dans la cour et dans l’enceinte même de l’Hôpital. À en croire les dirigeants, ces produits ont des conséquences tant sur la santé des gens que sur leur environnement.


Les responsables de l’Hôpital universitaire de Mirebalais (HUM) ne vont pas par quatre chemins pour démontrer qu’il y a bien une corrélation entre l’environnement et la santé. Dans un avis rendu public, mercredi 3 juin 2020, les responsables ont fait savoir le fait de mettre de la nourriture dans des assiettes en plastique à de grosses conséquences sur la personne humaine. « Le plus grand problème que cela puisse causer, disent-ils, c’est le cancer ».

Selon les dirigeants de l’HUM, les assiettes en styrofoam, les sachets d’eau ainsi que les sachets en plastiques, ont des conséquences non seulement pour la santé des gens, mais aussi sur leur environnement. Ainsi, dit l’avis, pour résoudre certains problèmes que ces objets engendrent dans l’environnement de l’hôpital, les responsables ont pris la décision d’interdire aux employés ainsi qu’aux visiteurs voulant pénétrer dans la cour et dans l’enceinte de l’hôpital avec ces produits. À en croire le communiqué, cette décision rentrera en application le 15 juin 2020.

Par ailleurs, faut-il mentionner, cette volonté de l’HUM de partir en guerre contre les produits en plastique a été ou est encore le cheval de bataille de plusieurs organisations qui milite pour la protection de l’environnement. C’est le cas pour le Mouvement national citoyen pour le climat, la coordination Alternatiba-Haïti et le Groupe d’action francophone pour l’environnement (GAFE), il y a près d’un an, qui avaient élevé leur voix pour dénoncer l’incapacité de l’État à mettre en application l’arrêté ministériel du 10 juillet 2013 contre les produits en styrofoam, entre autres.

« Le 10 juillet 2013, par arrêté ministériel, le gouvernement haïtien interdit, sur tout le territoire haïtien, la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation de sacs, intrant, objet en PSE, polystyrène ou styrofoam à usage unique », avait indiqué un communiqué conjoint de ces organisations sur la question .

Ce 10 juillet 2020, cela va faire exactement 7 ans et la problématique reste entière. Partout dans le pays, on continue à utiliser ces produits. Encore une fois, la question de citoyen et entreprise responsables vis-à-vis de leur environnement a toute son utilité. « Si l’arrêté n’est pas appliqué, c’est parce que toi et moi, nous n’avons pas pris nos responsabilités, si l’arrêté n’est pas appliqué c’est parce qu’il y a un ensemble d’organisations qui ne jouent pas leur rôle, l’arrêté n’est pas appliqué c’est parce les dirigeants que nous avons votés ne sont pas compétents », avait expliqué l’ingénieur David Tilus, président du Groupe d’action francophone pour l’environnement (GAFE) en conférence le 10 juillet 2019.

Faut-il rappeler, ce 5 juin, ce sera la Journée mondiale de l’environnement. N’est-ce pas une bonne occasion pour le Gouvernement haïtien de faire appliquer cet arrêté partout dans le pays, à travers les différentes institutions pour la protection de l’environnement et la santé de tous ?

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [6851]