S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Haïti : quand la Covid-19 change complètement les habitudes !

Haïti : quand la Covid-19 change complètement les habitudes !



Le coronavirus a réellement changé nos habitudes. La détection des cas positifs de Covid-19 dans plusieurs institutions étatiques du pays occasionne la fermeture de bons nombres d’institutions durant plusieurs jours. Le service public, qui ne se portait pas trop bien avant le coronavirus, est actuellement à la limite de la paralysie totale.


Le coronavirus est en train de paralyser le fonctionnement normal du pays. Plusieurs institutions de services publics et privés étaient ou sont actuellement contraints de fermer leurs portes sous menace de la Covid-19 qui se propage à grande vitesse sur le territoire national. Le cas le plus récent concerne les Archives nationales. Un employé testé positif a travaillé, la semaine dernière, sur plusieurs sites de l’institution, à Poste Marchand, Delmas 19 et Delmas 75. De plus, le chef de service des affaires juridiques de l’institution, Jean Salnave Exantus, est décédé des suites du coronavirus. Ainsi, la Direction générale a décidé de procéder à la fermeture des services pour une durée de 14 jours ( du 8 au 21 juin), malgré la désinfection de ces trois sites. À présent, seuls les institutions partenaires et les centres de réception et de livraison des documents d’identités (CRLDI) peuvent recevoir les demandes d’extraits d’archives.

Avant les Archives nationales, ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), la Direction d’épidémiologie de laboratoires et de recherches, le Bureau départemental sanitaire du Nord’Ouest et la TNH, ont tous fait face à de pareilles situations. À la TNH, un cas testé positif à la fin du mois de mai avait occasionné une réduction à 40 % de l’effectif de la télévision national d’Haïti. La Croix-Rouge haïtienne avait procédé à la désinfection des bureaux et de l’espace de la Télévision afin d’éviter toute fermeture l’unique chaine de télévision de l’État. Par contre, au MICT, un service technique a été totalement fermé suite à l’enregistrement d’un cas de Covid-19. Des opérations de fumigation et de désinfection notamment au chlore, ont été également entreprises au niveau du bâtiment central du ministère le 17 mai dernier.

Durant ce même mois de mai, la Direction d’épidémiologie de laboratoires et de recherches (DELR) a connu de mauvais moments dans son service à cause d’un informaticien qui avait été testé positif au nouveau coronavirus. La vigilance a été ainsi renforcée à la DELR. Par ailleurs, à la fin du mois de mai, le Bureau de la direction sanitaire du Nord-Ouest a été temporairement fermé, après qu’un employé dudit bureau ait été testé positif à la Covid-19. À date, outre les Archives nationales, les services sont repris au niveau de toutes ces institutions touchées par le coronavirus. Mais les services fournis à présent sont loin d’être proportionnelle aux périodes d’avant la détection des cas de Covid-19 au sein de ces institutions étatiques. Les habitudes ont changé.

Toutefois, il faut signaler que ce ne sont pas uniquement les instituions étatiques sont déjà touchées par le coronavirus en Haïti. Radio Télé Guinen a connu une fermeture temporaire. Le PDG Jean Lucien Borges et plusieurs employés ont été testés positifs. Radio Kiskeya a connu aussi un dérèglement dans ses heures de fonctionnement à cause du coronavirus. En outre, d’autres institutions privées, dont Optika, Unibank, Sogebank, ont annoncé des dispositions spéciales de leurs services ou bureaux. Ces décisions sont motivées par la propagation de la pandémie sur le territoire national touchant pas mal de ces entreprises.

Evens REGIS




Articles connexes


Afficher plus [6851]