S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le MOPOD agrée les rapports de FJKL et du RNDDH

Le MOPOD agrée les rapports de FJKL et du RNDDH



Le mouvement patriotique dessalinien (MOPOD) salue les rapports de FJKL et du RNDDH qui montrent la connexion du pouvoir avec les gangs armés opérant en toute quiétude dans les quartiers populeux. Selon Raphael André, cette attitude est inacceptable et, par conséquent, la population doit se soulever contre ce régime qui arme des civils à des fins électoralistes.


La FondationJe klere (FJKL) et le Réseau national des droits humains (RNDDH) ont mis l'Administration Moise/Jouthe sur le banc des accusés. Selon ces organisations, le Gouvernement supporte le banditisme dans le pays. Une accusation qui conforte les positions de l'opposition politique.

D'après l'un des dirigeants du MOPOD, Raphaël André, le pouvoir veut contrôler tous les quartiers populeux. Le régime serait les commanditaires et patrons de ces hommes armés afin que, dans une logique électoraliste, la même équipe reste au pouvoir en gagnant les prochaines élections.

Le politique a vertement critiqué le régime PHTK qui, selon lui, a légalisé le banditisme qui martyrise la population la décapitalise et la rend plus vulnérable. Raphaël André appelle la population à la révolte.

« Il n'est pas question qu'on continue à accepter cette situation. Le système ne peut pas se reproduire. Nous avons besoin d'un autre système, d'un État sensible et responsable », rêve le politique arguant que les dirigeants ont pris en otage le pays en vue de satisfaire leurs intérêts mesquins.

M. André, plus loin, informe que les dirigeants du PHTK sont sur le point de mettre tout en œuvre afin de rester au pouvoir. « Ils arment des jeunes pleins d'avenir pour s'entre-tuer dans le seul but de construire des richesses », a t-il conclu.

Daniel Sévère




Articles connexes


Afficher plus [6804]