S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Quarantaine domiciliaire des Haïtiens en provenance de l’étranger : une autre blague du MSPP

Quarantaine domiciliaire des Haïtiens en provenance de l’étranger : une autre blague du MSPP



Depuis environ 48 heures, les entrées et sorties sont à nouveau autorisées avec l’ouverture des frontières, ports et aéroports du pays. Ainsi, les risques de contamination et d’une propagation plus rapide de la maladie du coronavirus sont devenus plus intenses. Pourtant, les autorités du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) ne font que compter sur la bonne foi et le sens de responsabilité des nouveaux arrivants qui, disent-ils, seront placés en quarantaine domiciliaire afin de contrôler au mieux les nouveaux cas importés de la maladie. Mais une frange de la population pense que cette décision est une blague de la part du MSPP qui gère très mal la pandémie en Haïti.


Après maintes discussions, les autorités haïtiennes ont décidé d’annuler cette décision. À présent, les Haïtiens revenants des USA n’ont plus besoin d’un test de Covid-19. Désormais, ils seront tous placés en quarantaine chez eux pour une période de 15 jours environ. D’après les autorités sanitaires, cette décision permettra au mieux de contenir la maladie au cas où il y aurait des personnes infectées parmi celles qui commencent à débarquer dans le pays. Pour seulement la première journée de reprise des vols commerciaux, soit le mardi 30 juin, Plus de 300 voyageurs sont rentrés au pays.

4 vols en provenance des États-Unis et un en provenance de la République dominicaine ont permis à ces compatriotes de revenir au bercail après environ 3 mois de séjour forcé à l’extérieur du pays. Pour seulement la première journée de reprise des vols commerciaux, soit, le mardi 30 juin, plus de 300 Haïtiens sont rentrés au pays. Plusieurs d’entre eux viennent des États ou villes ayant une forte concentration des cas de coronavirus. Par conséquent, plusieurs de ces personnes pourraient contracter le virus avant même d’entrer au pays. Mais les autorités préfèrent croire au miracle au lieu d’agir en conséquence.

Répondant aux questions des médias sur les risques d’introduction de cas de Covid-19 importés lors de la reprise officielle, le Premier ministre Joseph Jouthe avait vaguement répondu que les craintes sont là et elles sont valables pour tous les pays, et que c’est pour cela que le pouvoir en place demande à tout passager d’aller en quarantaine domiciliaire. Une décision assez irresponsable selon certaines personnes qui croient que les expériences faites durant ces trois derniers mois ont clairement prouvé qu’il est difficile de compter sur la bonne foi ou sur le sens de responsabilité des individus dans le cadre de cette bataille contre la maladie du nouveau coronavirus en Haïti.

Quant à Marie Gréta Roy Clément, la ministre de la Santé publique, elle a tenu à préciser que toutes les personnes en provenance de l’étranger doivent subir une mise en quarantaine à domicile. Le service d'épidémiologie restera en contact avec ces personnes pour les surveiller. C’est une déclaration facile, mais l’exécution de cette décision est difficile, voire impossible. Le MSPP éprouve encore des difficultés à gérer les cas suspects placés même en quarantaine institutionnelle. Alors, comment serait-il possible de gérer des personnes ne présentant aucun symptôme, et qui seront dispersées dans la nature une fois l’atterrissage des avions ? En attendant, le bilan grimpe en pleine reprise des activités au niveau des frontières, ports et aéroports. Haïti vient de franchir la barre des 6 000 cas de coronavirus.

Evens REGIS




Articles connexes


Afficher plus [6935]