S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

CEP : la COPAH invite Frinel Joseph à démissionner

CEP : la COPAH invite Frinel Joseph à démissionner



Dans une correspondance adressée au représentant du secteur protestant au Conseil électoral provisoire, Frinel Joseph, la Conférence des pasteurs haïtiens (COPAH) invite le conseiller électoral à démissionner de son poste. Ce, en vue de sauver l’honneur du secteur et exprimer sa position par rapport aux plans macabres du chef de l’État visant à pérenniser le régime au pouvoir.


Comme le secteur des droits de l’homme qui a sollicité et obtenu la démission de son représentant au CEP, la COPAH vient d’inviter le sien à tirer la révérence. La conférence a évoqué les positions prises par le pasteur en contradiction aux objectifs de l’association et lui retire la confiance des pasteurs.

Les pasteurs se disent scandalisés du comportement de leur représentant au sein du CEP qui fait passer en avant ses viles ambitions contrairement à ce qu’il avait soutenu lors de sa candidature. Les serviteurs de Dieu avouent avoir trop supporté et décident de sortir de leur mutisme. Et c’est à cette fin qu’ils rappellent à M. Frinel le bien-fondé de leur démarche.

« Voulant éviter un nouveau scandale dans le secteur et à cause des interventions de plusieurs pasteurs alliés de la COPAH, soit en Haïti et à l’étranger, le Conseil exécutif a gardé le silence, lequel silence dont la COPAH a payé le prix fort en termes de critiques et autres. Mais, à ce carrefour difficile de notre histoire de peuple où Jovenel Moïse, un président accusé de corruption dans le rapport de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) et d’implication dans des massacres dans les quartiers populaires, s’apprêterait à faire des mises en place en vue d’organiser des élections pour s’assurer de la pérennisation de son régime sanguinaire et corrompu, ouvrant ainsi la voie à une amnistie générale des dilapidateurs des fonds publics, le secteur protestant ne peut se faire complice d’un tel plan macabre à travers son représentant au Conseil électoral provisoire ».

Selon le signataire, le conseiller serait pris dans le jeu mesquin qui vaut aujourd’hui au pays ces durs moments. « Lors de votre audition comme candidat à ce poste, vous avez déclaré que et nous citons : ‘‘ce n’est pas la fonction qui m’intéresse, mais c’est la mission, celle de servir mon pays et de défendre l’intégrité du vote du peuple haïtien ‘’. Cependant, le Conseil exécutif de la COPAH regrette de constater que, une fois installé au Conseil électoral provisoire, votre souci premier était celui de devenir membre du nouveau Conseil électoral permanent. Ce qui vous a conduit à faire des alliances stratégiques, voire contre nature, dans l’unique but d’atteindre cet objectif », rappellent les pasteurs insatisfaits.

« Par conséquent, souligne le pasteur signataire, basant sur la vertu prêchée par l’Église et le respect dont les serviteurs doivent faire montre envers la providence, vous êtes invités à démissionner de votre poste de conseiller ». Soulignons dans la foulée qu’une mobilisation s’est tenue devant les locaux de la Sofa, le mercredi 15 juillet en cours pour exiger que ce secteur, lui aussi, pousse sa représentante au CEP à la démission.

Daniel Sévère




Articles connexes


Afficher plus [6917]