S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Crise à l’EDH : le Premier ministre soutient Michel Présumé

Crise à l’EDH : le Premier ministre soutient Michel Présumé



La nomination de Michel Présumé à la tête de l’Électricité d’Haïti a engendré de vives réactions du côté des employés de l’institution qui se méfient de cette personnalité. Entre le gouvernement et les employés, les discussions s’enveniment autour du remplacement ou pas de Michel Présumé. Toutefois, le Premier ministre Joseph Jouthe estime que M. Présumé n’est pas le problème de cette institution.


Au début de cette semaine, le chef du gouvernement a confirmé la décision du gouvernement de maintenir le choix de Michel Présumé en dépit de la résistance des employés. Pour le Premier ministre, en sa qualité de simple exécutant, M. Présumé n’est pas le problème de l’EDH. Sans langue de bois, Joseph Jouthe a pointé du doigt les administrations antérieures de cette entreprise publique. Le chef du gouvernement pense qu’avec le dialogue, il pourra rallier les syndicalistes et leur montrer que Michel Présumé n’est pas une menace pour l’institution. Au contraire, le Premier ministre évoque plutôt des projets en perspective pour restructurer l’entreprise sur laquelle le président compte pour électrifier le pays de façon permanente.

Nommé par arrêté le 6 juillet comme directeur général de l’Électricité d’Haïti (EDH), Michel Présumé a suscité le mécontentement des employés de cette institution qui se rappellent son rôle dans la privatisation de certaines entreprises publiques. Et, les employés sont rentrés en grève pour protester contre l’ancien secrétaire d’État à la Planification sous le gouvernement de Laurent Lamothe. Ce qui a contraint le gouvernement de procéder à la cérémonie d’installation du remplaçant de l’ingénieur d’Hervé Pierre Louis dans les locaux du ministère des Travaux publics, Transports et Communications. Malgré tout, les employés de l’EDH continuent de réclamer le retrait de la nomination de Michel Présumé.

Attachés à leurs revendications, les employés continuent de réclamer le retrait de la nomination de Michel Présumé. En dépit de la visite du Premier ministre à la fédération des syndicats de l’institution, les employés gardent leurs revendications.

L’OPC se propose de faire la médiation entre les protagonistes

Après une rencontre du protecteur du citoyen, Renan Hédouville, avec des syndicalistes le mardi 28 juillet, le protecteur a rapporté que les employés présents à cette rencontre ont exprimé leurs réserves par rapport à la nomination du nouveau directeur général de l’institution, Michel Présumé. Les employés ont affirmé leur volonté d’activer la « cellule d’urgence » qui permettra à la population d’obtenir une certaine amélioration dans le rationnement drastique du courant électrique frappant le pays depuis plus de trois semaines. Toutefois, selon l’OPC, la présence des policiers de différentes unités dans le bâtiment de l’institution depuis le 23 juillet empêche aux employés de passer à l’œuvre pour une reprise partielle des activités en toute sérénité conformément aux principes généraux en matière de droit du travail définis par l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Par ailleurs, l’Office de la protection du citoyen, en tant que structure de promotion et de défense des droits humains, se propose de jouer le rôle de médiateur en rencontrant séparément les parties concernées en vue de remédier à cette crise qui a des conséquences néfastes pour la population. Après la rencontre avec le syndicat, l’OPC, s’assurant de la volonté des employés de faire fonctionner la cellule d’urgence, a demandé au chef du gouvernement de faire le retrait des unités spécialisées présentes dans les locaux de la Direction générale de l’EDH.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [6935]