S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Formation du CEP, le secteur vodou désigne Enock Géné Génélus

Formation du CEP, le secteur vodou désigne Enock Géné Génélus



Dans le cadre des consultations entamées par le chef de l’État, Jovenel Moise, pour la mise en place d’un nouveau Conseil électoral provisoire (CEP), le secteur vodou a désigné l’ancien commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Enock Géné Génélus, afin de représenter ce secteur au sein du nouveau conseil. Mais, la réputation de ce représentant désigné par le secteur est déjà remise en question.


Le pouvoir en place ne jure que par l’organisation des élections malgré la recommandation de dialogue de divers secteurs de la vie nationale. Suite à la démission en bloc des membres de l’ancien Conseil électoral provisoire, plusieurs correspondances ont été acheminées à divers secteurs en vue de désigner un représentant pour la formation d’un nouveau CEP. C’est en sens que le secteur vodou a désigné Me Enock Géné Génélus comme son nouveau représentant. À présent, le Palais national dispose d’un premier nom pour le prochain CEP.

Par ailleurs, Me Genelus est déjà victime d’un déficit de crédibilité. En effet, en 2015, alors qu’il était chef du parquet des Gonaïves, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique d’alors, Me Pierre Richard Casimir, l’avait renvoyé du système judiciaire pour avoir agi en tant que parquetier sur un dossier déjà transféré au cabinet d’instruction. Plusieurs personnalités de la société civile estiment déjà que c’est un choix controversé.

En dépit des recommandations de dialogue, Jovenel Moise fait en sorte de monter son CEP envers et contre tous. Pourtant, même si l’exécutif arrive à rassembler la quantité de représentants nécessaire à la formation d’un conseil, ce dernier fera sans doute face à des difficultés. Entre problèmes de légitimation auprès des différents secteurs de la vie nationale et problèmes politiques, les chances pour ce conseil de réaliser les élections dans ce pays seront minimes.

Evens REGIS




Articles connexes


Afficher plus [7079]