S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Plusieurs établissements scolaires fermés ce lundi 14 septembre à Port-au-Prince

Plusieurs établissements scolaires fermés ce lundi 14 septembre à Port-au-Prince



De Pétion-Ville au Centre-ville de Port-au-Prince, les portes de plusieurs établissements scolaires privés et publics sont fermées. Du Lycée national de Pétion-Ville au Lycée Toussaint Louverture, en passant par le Collège Canado-Haïtien et le Petit Séminaire Collège St Martial, c’est le calme plat. Entre crises politiques, recrudescence de l’insécurité et la confusion du calendrier scolaire, la fin de l’année scolaire est de plus en plus ambiguë.

Il est 10 heures, ce lundi 14 septembre, nous sommes à l’Avenue Charles Summer, en plein cœur de Port-au-Prince. Alors qu'à cette heure les élèves du Lycée Anténor Firmin devraient être en récréation, on assiste plutôt à un espace isolé. Des salles sans professeurs ni élèves. Une cour presque vide, sinon quelques professeurs qui discutent. Le lycée ne fonctionne pas.

Pour cause, les professeurs, qui n'ont pas voulu s'exprimer devant la caméra, ont énoncé l’indifférence du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, sur les revendications des élèves qui réclament la présence des professeurs dans les salles de classe d'une part ‘ et les professeurs qui réclament le paiement de plus de 18 mois d'arriérés de salaire d'autre part.

Au Lycée national de Pétion-Ville, la situation n'était pas différente. Les salles de classe vides comme un jour de congé, et sur les balcons très peu d’élèves étaient remarqués.

La semaine dernière, des élèves de plusieurs établissements scolaires publics de la capitale haïtienne ont contrarié le fonctionnement de certaines écoles privées, comme le collège Canado-Haïtien à Turgeau et le Collège le Normalien à Bois Verna. Ces écoliers dénoncent l’absence des professeurs dans les salles de classe, les empêchant de boucler à bien l’année scolaire 2019-2020, alors d’autres établissements privés commencent déjà avec la nouvelle année académique 2020-2021.

Néanmoins, on pouvait constater que les portes du Collège Saint-Louis de Bourdon, ainsi que celles de Sainte-Rose de Lima étaient aussi fermées, ce lundi 14 septembre.

Pendant que plusieurs parents et autres acteurs de la société civile dénoncent une école à multiples vitesses en Haïti, l'Office de protection du citoyen, dans une note datée du 10 septembre, a rappelé au ministère de l’Éducation nationale sa mission de s’assurer que tous les enfants bénéficient du même standard en matière d’éducation en Haïti.

À quand une réouverture des classes calme et planifiée ? Que doit-on retenir comme bilan pour cette année scolaire minée par des crises politiques et la Covid-19 ? Le ministère de l'Éducation nationale est donc attendu au tournant.

Moise Saint-Eloi




Articles connexes


Afficher plus [7106]