S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le nouveau coronavirus est toujours présent sur le territoire national

Le nouveau coronavirus est toujours présent sur le territoire national



Malgré une baisse considérable des cas testés positifs au nouveau coronavirus en Haïti, le virus se continue de se propager dans le pays.


Avec environ 8 000 cas de personnes infectées, dont plus de 6 000 cas traités et quelque 200 morts, depuis l’introduction de la pandémie au mois de mars dernier, le pays enregistre une réduction considérable du nombre de cas testés positifs au quotidien. Les derniers avis du ministère de la Santé publique et de la Population recensent moins de 50 cas par jour au cours de ces derniers mois. Actuellement, le taux d’occupation des malades de Covid-19 dans les centres préparés à cet effet est de 10 %, selon le co-président de la commission spéciale de la gestion de la pandémie, Dr Jean William Pape.

Si le constat confirme la réduction du nombre de cas au cours de ces deux derniers mois, Dr William Pape estime que cette situation est commune à toute épidémie après avoir atteint son pic. Pour lui, ce n’est pas un fait étrange dans la gestion de cette épidémie dans le pays. « C’est le cours normal de toute épidémie », précise-t-il. Aussi, avance le Dr Pape, les personnes ayant été en contact avec le virus peuvent développer des immunités. Ce qui peut permettre à de nombreux gens d'échapper à la Covid-19. « Le virus atteint plus facilement les terrains propices », indique le spécialiste qui a, toutefois, reconnu que le pays est touché par une souche de Covid-19 moins virulent que de nombreux pays.

Vers une deuxième vague de l’épidémie dans le pays ?

Comme tout autre pays, Haïti redoute un deuxième vague dans la propagation du nouveau coronavirus sur le territoire national. Cependant, Dr Jean William Pape croit que si plus de 50 % de la population a déjà rencontré le virus, il serait très difficile de faire face à une deuxième vague. Pour arriver à la connaissance de la relation entre les individus et la pandémie dans le pays, Dr Pape opte pour des enquêtes.

Selon lui, il faut une enquête sérologique pour déceler le taux de prévalence des gens. Et, il souligne également la nécessité d’un test d’anticorps afin d’évaluer le risque d’un deuxième vague de la pandémie dans le pays. À en croire le co-président de la Commission spéciale de la gestion de la pandémie dans le pays, suivant une enquête de qualité déjà réalisée, un tiers des gens vivant dans les bidonvilles a déjà été en contact avec le virus.

D’un autre côté, Dr Pape sollicite une enquête pour le personnel de santé impliqué dans la gestion de la pandémie. Il affirme que les professeurs d’école et la population dans les bidonvilles devraient être atteints aussi dans ces enquêtes. Ces dernières doivent révéler si ces individus sont à risques et ont déjà rencontré la maladie.

Le pays est plus préparé qu’auparavant pour affronter la pandémie

Le pays est prêt maintenant pour faire face à une remontée de la maladie, signale Dr Pape. Avec les quarante-quatre centres dédiés à la Covid-19, le pays dispose de 1 300 lits qui peuvent être augmentés en cas de besoin. Si tout au début seulement deux laboratoires avaient les moyens et l’autorisation de réaliser des tests (Laboratoire national et GHESKIO), le MSPP a rendu le test disponible dans sept laboratoires actuellement. Jean William Pape confirme la possibilité d’oxygénothérapie dans les départements du pays. Le spécialiste relate également que le personnel sanitaire est maintenant formé.

Récemment, le gouvernement des États-Unis, via l'Agence américaine pour le développement international (USAID), a octroyé $2 676 900 au Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) afin d’aider Haïti à répondre à la pandémie Covid-19. L'objectif principal de ce projet est de contribuer à la survie des enfants et de leurs familles en Haïti à travers la prévention et la réduction de la transmission de la Covid-19. « Nous voulons nous assurer que les familles haïtiennes, en particulier les enfants et les mères vulnérables, disposent des informations, du soutien et des ressources dont elles ont besoin pour empêcher la propagation de la Covid-19. Notre partenariat avec l'UNICEF et le Gouvernement haïtien permettra de sensibiliser à la prévention de la propagation de la Covid-19, formera les prestataires de soins de santé, soutiendra les soins et fournira les fournitures essentielles nécessaires pour lutter contre la Covid-19 », a fait savoir l’ambassadeur des États-Unis en Haïti, Michele Sison.

Et, depuis le 4 septembre, les USA ont fait un don de 37 respirateurs artificiels à Haïti. Ces matériels seront acheminés à des centres hospitaliers pour desservir les patients atteints du nouveau coronavirus.

Entretemps, la propagation du nouveau coronavirus n’inquiète pas la population haïtienne. Les citoyens ont repris leur mode vie comme si le virus a été éradiqué. Les mesures sanitaires, dont le port du masque et la distanciation sociale, ne sont pas respectées.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7106]