S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

HUEH : La grève des syndicats des travailleurs de santé se poursuit

HUEH : La grève des syndicats des travailleurs de santé se poursuit



Le Syndicat des travailleurs de santé (STS) de l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) est entré en grève depuis le lundi 14 septembre 2020 pour exiger de meilleures conditions de travail. En dépit des négociations avec le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) qui vont bon train, les responsables au niveau du STS ont indiqué, ce jeudi 17 septembre 2020, la poursuite du débrayage.


Les revendications du Syndicat des travailleurs de santé (STS) de l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) qui ont entamé une grève depuis le lundi 14 septembre 2020 au sein de l’établissement sont les mêmes : un véhicule de fonctionnement, un appareil autoclave, une génératrice pour fournir de l’électricité à toute heure ainsi qu’un ajustement de salaire pour tous les travailleurs de santé évoluant dans l’administration publique.

Malgré des négociations qui sont en cours avec un membre du cabinet de la ministre de la Santé publique et de la Population, les responsables au niveau du STS ont annoncé ce jeudi 17 septembre 2020, la poursuite du débrayage au sein du plus grand centre hospitalier public du pays. En effet, plusieurs services, dont la chirurgie externe et la consultation générale n’ont pas fonctionné selon ce qu’a indiqué le secrétaire de revendication du STS, Winchell Romélus.

« Les personnes que nous demandons de donner un minimum pour faire fonctionner l’HUEH, leur famille ne vont pas venir ici. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles on traite l’hôpital de cette façon », balance le président du STS, Lebien Joseph qui toutefois a signalé qu’un appareil autoclave est en fonction pour l’instant parmi les deux qui étaient en panne. En ce sens, il demande de réparer l’autre. Le président a aussi indiqué que les responsables ont fait la commande de deux autres.

Plus loin, Lebien Joseph a évoqué la question d’ajustement salariale. Comme il y aura un budget qui va être adopté le 1er octobre, le syndicaliste a laissé croire qu’un compromis est possible avec les responsables au niveau de l’État. « Ils doivent nous dire de combien ils vont ajuster les salaires de tous les travailleurs de santé évoluant dans le public indistinctement », a déclaré le président qui dit qu’il revient au MSPP de mettre fin à la grève.

Toutefois, M. Joseph a fait savoir qu’un couloir d’urgence a été ouvert en signe de bonne foi pour les services comme la maternité, la pédiatrie, l’urologie, l’orthopédie.

Pour sa part, le secrétaire général du STS, Roosvelt Prevot a indiqué que très souvent, les responsables au niveau de l’Hôpital général font des demandes à leur supérieur sur les besoins de l’Hôpital. Cependant, dit-il, ces demandes sont pourries au tiroir.

« Depuis deux ans, nous posons le problème de matériel pour le fonctionnement de l’hôpital avec les responsables au niveau de l’HUEH. Il y a certains qui dépendent d’eux et d’autres du MSPP », a fait remarquer M. Prevot qui laisse croire que les responsables au niveau de l’HUEH ne peuvent pas avoir recours à la presse pour exprimer leur point de vue. D’où, dit-il, l’importance du syndicat.

De son côté, le secrétaire de revendication est très catégorique. « Si vous êtes ministre de la Santé publique, vous n’avez pas de redevances envers la personne qui vous a nommé, mais envers la population ». Pour M. Romulus si on assigne une mission à un citoyen sans moyens, il devrait démissionner. « La majorité des citoyens n’ont pas chez eux, cette culture de démissionner », se désole-t-il.

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [7183]