S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

L’intrusion questionnable du ministre Nader Joiséus à la Cour des comptes

L’intrusion questionnable du ministre Nader Joiséus à la Cour des comptes



Contre toute attente, le ministre des Travaux publics, Transports et Communications Nader Joiséus est arrivé, dans l’après-midi du mercredi 23 septembre, à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) en compagnie d’individus lourdement armés et des représentants de médias. Le ministre a pénétré dans des zones sensibles sans l’autorisation des conseillers et employés de la Cour.


C’était la panique totale à la Cour des comptes dans l’après-midi du mercredi 23 septembre. Le président de la CSCCA Rogavil Boisguéné a alerté les médias pour solliciter le support de la population haïtienne suite à l’arrivée soudaine du ministre des Travaux publics, Transports et Communications Nader Joiséus en compagnie d’individus armés et des représentants de deux médias. Le ministre est arrivé à la Cour sans aucune planification préalable avec les conseillers ni avec les employés de l’institution.

Sans autorisation, Nader Joiséus a pénétré des espaces strictement interdits aux visiteurs, selon les employés de la Cour. Il a invité les représentants des médias avec lui à filmer sa démarche.

Au terme du constat de la présence du ministre dans ces lieux interdits, le président de la Cour a ordonné la fermeture des barrières de l’institution pour empêcher au ministre de vider les lieux avant l’arrivée d’un juge de paix et du Premier ministre Joseph Jouthe. Entretemps, de nombreux militants se sont déjà rendus à la CSCCA pour supporter l’institution chargée d’auditer les comptes de la République. Et, des défenseurs de droits humains étaient présents également pour constater la présence du ministre.

Après les constats légaux et l’arrivée du Premier ministre, le ministre a été autorisé de laisser l’institution. Selon des informations fournies par des proches du ministre Nader, il serait venu à la Cour pour déposer un dossier.

Cet incident est une menace pour la Cour, une intimidation, suivant Pierre Espérance du RNDDH présent sur les lieux. Il a affirmé que c’est la première fois qu’une situation pareille survienne au sein de la CSCCA. Pour lui, le pays est en face d’un pouvoir délinquant qui cherche à torpiller toutes les institutions qui ne sont pas soumises à ses ordres.

Faut-il souligner que c’est le ministre Nader Joiséus qui avait traité les conseillers de la Cour des comptes d’incompétents et de sauvages en présence même du président Jovenel Moise et du Premier ministre Joseph Jouthe lors d’un dialogue communautaire tenu au Palais national. Ainsi, le président avait manifesté l’envie d’amender le décret portant sur l’organisation et le fonctionnement de la Cour. Toutefois, Joseph Jouthe s’était excusé au nom de son gouvernement à la Cour le 11 septembre.

Le président Boisguéné réélu à la tête de la Cour

Peu avant cet événement qui a tout éclipsé au cours de cette journée, la CSCCA a procédé à l’élection d’un nouveau bureau au sein de l’institution. Rogavil Boisguéné obtient un nouveau mandat pour l’exercice fiscal 2020-2021. Il va assurer sa deuxième année comme président de la Cour. Me Marie France H. Mondésir est élue vice-présidente de l’institution.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7201]