S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

L’OCID demande à l’Exécutif de faire le retrait de l’arrêté nommant les neuf membres du nouveau Conseil électoral provisoire

L’OCID demande à l’Exécutif de faire le retrait de l’arrêté nommant les neuf membres du nouveau Conseil électoral provisoire



Dans un communiqué rendu public, ce mardi 29 septembre 2020, l’Observatoire citoyen pour l’instrumentalisation de la démocratie (OCID) dit prend acte de la nomination, par arrêté présidentiel en date du 18 septembre, de neuf membres d’un Conseil électoral provisoire, formé sans consensus par le Pouvoir exécutif. En ce sens, l’Observatoire demande à l’Exécutif de faire le retrait de cet arrêté, jugeant cette décision d’inconstitutionnelle.

Selon l’Observatoire citoyen pour l’instrumentalisation de la démocratie (OCID), cet arrêté présidentiel constitue en lui-même une violation flagrante de la Constitution en vigueur, quand il prétend conférer au CEP illégitimement constitué le droit d’organiser une consultation populaire pour remplacer la Loi mère. Il estime qu’il s’agit d’une décision inacceptable, et même impensable, qui entraine juridiquement la nullité absolue de cet acte réglementaire. En ce sens, l’OCID recommande vivement son retrait immédiat.

L’OCID se dit aussi préoccupé par l’accélération de l’insécurité, ponctuée d’assassinat spectaculaire et du déploiement ostentatoire des gangs armés qui n’hésitent pas à se fédérer et à exposer publiquement leur arsenal et leur capacité de nuisance. Face à cette situation, l’OCID appelle à la raison et à la conscience tant des acteurs du pouvoir exécutif que de ceux de l’opposition et d’autres secteurs impliqués dans cette crise interminable.

Par ailleurs, l’OCID annonce aux étudiants et étudiants, aux jeunes et aux femmes impliqués dans des associations ou dans des partis politiques, que l’Observatoire va mettre gracieusement à leur disposition une offre spéciale de formation en « Socialisation politique et débat argumenté ». Conçu dans la perspective d’améliorer la culture politique des femmes et des jeunes des milieux universitaire, politique et associatif.

Cette formation qui comprend neuf modules sera dispensée gratuitement sous forme de séminaires en ligne par des personnalités de divers horizons qui ont la maitrise à la fois théorique et pratique des thèmes à aborder. Des supports écrits, des présentations audiovisuelles, forums Whatsapp et une séance finale de regroupement compléteront le dispositif d’apprentissage.

Les inscriptions sont ouvertes à partir du 1er octobre et la formation débute le 26 octobre pour une durée d’environ douze semaines. Les personnes intéressées sont priées de consulter le site internet de l’OCID (http://ocidhaiti.org/) ou sa page Facebook (www.facebook.com/ocidhaiti) pour de plus amples informations et pour se faire inscrire.

Moise Saint-Eloi




Articles connexes


Afficher plus [7201]