S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Une messe en mémoire des victimes pour relancer la mobilisation!

Une messe en mémoire des victimes pour relancer la mobilisation!



Pour relancer la mobilisation anti-gouvernementale, les structures du mouvement baptisé « Chemen delivrans pou Ayiti » (CDA), entendent organiser une messe de requiem pour toutes les victimes du pouvoir en place. La célébration religieuse aura lieu la veille de la manifestation du 17 octobre 2020.


Les membres des organisations affiliés à « Chimen delivrans pou Ayiti » (CDA) n’ont pas oublié les nombreuses victimes du pouvoir en place. En mémoire de tous ceux qui sont tombés parce qu’ils dénonçaient les exactions du régime en place, CDA a pris l’initiative d’organiser un culte à l’Église Altagrâce de Delmas. L’activité religieuse se déroulera le vendredi 16 octobre 2020 à 10 heures.

« Nous, les membres des organisations regroupées au sein de l’opposition, nous avons décidé de chanter une messe en mémoire de toutes les personnes qui ont trouvé la mort parce qu’ils dénonçaient pour une raison ou une autre » a informé Celiscar Jean Elysée. Il n’a pas manqué de lancer un appel à la mobilisation aux différentes franges de la population. « Nous demandons à l’ensemble des groupes de la population haïtienne, l’Église catholique et spécialement les prêtres, laisserez-vous uniquement la population et des groupes de l’opposition commémorer la mort de Père Simoly qui a trouvé la mort quand il dénonçait la dilapidation des fonds Petrocaribe. Nous demandons aux avocats, qu’attendez-vous ? Laisserez-vous uniquement l’opposition et la population commémorer la mémoire de Me Dorval ? Aujourd’hui, nous demandons à tous les militants : resterez-vous chez-vous et assister à l’assassinat en grand nombre de vos frères et sœurs ? », a affirmé celui qui prenait la parole au nom de CDA.

Oméus Jaude de Nou vle viv a dénoncé l’insécurité qui prévaut dans le pays. Pour lui, l’espérance de vie des Haïtiens est d’une journée. « Nous vivons une situation telle que la durée de vie de l’Haïtien est de 24 heures. C’est-à-dire, on sait qu’on est encore en vie, à chaque fois qu’on rentre chez soi après être sortis dans les rues. Donc, on est dans une situation de survie au quotidien sans espoir de voir le lendemain », a-t-il signalé. Pour mettre fin à cette situation et tant d’autres, il a invité la population à investir les rues le 17 octobre 2020. « Nou vle viv et toutes les autres organisations se sont regroupées, pour dire que le samedi 17 octobre nous gagnerons les rues pour crier non à l’insécurité, à la vie chère, aux manipulations économiques », a fait connaitre le membre de la structure qui milite pour une nette amélioration des conditions de vie du peuple.

Deux jours avant le 17 octobre, les appels à la mobilisation se multiplient. La mobilisation anti-gouvernementale marquera-t-elle sa reprise en l’occasion de la commémoration de l’assassinat du père fondateur de la patrie, Jean Jacques Dessalines ?

Stevens Jean François




Articles connexes


Afficher plus [7196]