S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

#NOUKONSYAN entend obtenir justice pour son membre Grégory Saint Hilaire

#NOUKONSYAN entend obtenir justice pour son membre Grégory Saint Hilaire



Le groupe de petrochallengers, #NOUKONSYAN, a annoncé qu’il compte continuer à mener le combat pour que son membre, Grégory Saint Hilaire, obtienne justice. Ladite structure a aussi partagé sa lecture sur la reprise de la mobilisation et la remise du rapport Petrocaribe au Premier ministre Joseph Jouthe.


Touché d’une balle au dos alors qu’il réclamait, avec ses camarades, leurs lettres de nomination conformément au protocole signé en 2017 entre le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle et le Décanat de sa faculté, Grégory Saint Hilaire ne s’est pas relevé. L’étudiant finissant en sciences sociales à l’École normale supérieure a rendu l’âme à l’hôpital Bernard Mevs peu de temps après y être admis. Depuis sa brutale disparition le 3 octobre dernier, ses camarades le pleurent et réclament justice. Ses collègues de combat de #NOUKONSYAN ne l’ont pas oublié et continuent à réclamer justice.

« Nous condamnons l’assassinat de notre camarade, membre de l’équipe, membre de #NOUKONSYAN, Grégory Saint Hilaire au sein de l’espace de l’École normale supérieure » a lâché d’entrée de jeu Pilate Voltaire. « Il n’est pas normal qu’un jeune garçon qui a fini ses études et qui devrait servir son pays dignement soit assassiné dans l’espace universitaire par un agent de l’USGPN. Nous disons que le combat ne s’arrêtera pas. La bataille pour obtenir justice pour Grégory ira jusqu’au bout » a-t-il poursuivi.

#NOUKONSYAN n’a pas manqué de réagir sur la remise des deux dernières tranches du rapport Petrocaribe au Premier ministre Joseph Jouthe. Aux yeux, d’Ebens Cadet la cérémonie organisée au Sénat de la République ne cadre pas avec la procédure normale. « Nous, membres de #NOUKONSYAN, affirmons que c’est un processus qui est vicié à la base. Il est biaisé à la base, parce que, justement, le rapport devrait sortir du Parlement pour être acheminé aux instances judiciaires » a-t-il déclaré. Le Parlement dysfonctionnel composé, de dix sénateurs « pro PHTK », selon le professeur, ne devrait pas procéder de la sorte.

#NOUKONSYAN a partagé aussi son point de vue sur la mobilisation du 17 octobre 2020. Pour Mackenson Jean Baptiste, elle sera réalisée, entre autres, « pour combattre le phénomène d’insécurité dont des camarades, comme Grégory Saint Hilaire, en sont victimes». Comme pour répondre aux récentes déclarations de Jimmy Chérisier, le porte-parole de #NOUKONSYAN a laissé entendre qu’ils ne comptent pas céder à la peur. « Quand ils tuent nos camarades, ils nous provoquent. Ils veulent nous faire peur, mais nous n’avons pas peur. Quand ils baissent la valeur du dollar, c’est parce qu’ils veulent manipuler le peuple, le faire accepter l’inacceptable. Nous, membres de #NOUKONSYAN, disons non et entendons poursuivre la bataille, et la mobilisation du 17 octobre 2020 est la mobilisation du peuple haïtien » a-t-il martelé.

Pour rappel, dans une vidéo publiée sur internet, Jimmy Chérisier, indexé dans le rapport de la DCPJ relatif au massacre de La Saline, avait voulu mettre en garde ceux qui iront participer à la manifestation du 17 octobre 2020 lancée par l’opposition. Cette provocation semble, cependant, motiver davantage les structures organisées qui entendent obtenir la réalisation du procès Petrocaribe et la démission du président Jovenel Moïse.

Stevens Jean François




Articles connexes


Afficher plus [7196]