S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Quand l’insécurité refait surface dans la ville des Cayes

Quand l’insécurité refait surface dans la ville des Cayes



Aucune catégorie d’âge n’est exempte de la flambée d’insécurité qui sévit dans la troisième ville du pays. Pas plus tard que ce mercredi 21 octobre 2020 dans la soirée, une adolescente d’une quatorzaine d’années a été tuée par balle par des braqueurs parce qu’elle a refusé de livrer son téléphone portable aux malfrats.


La ville des Cayes connait une recrudescence de l’insécurité au cours de la fin du mois d’octobre 2020. Plusieurs cas de cambriolage, d’assassinat et de tentative d’assassinat ont été enregistrés, dénonce le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance des Cayes, Ronald Richemond. Malgré l’avertissement lancé aux individus de mauvaises intentions en vue de freiner l’hémorragie de l’insécurité, les cas continuent d’alourdir. Le dernier en date est celui de l’adolescente, Mardochée Wagnac, âgée de 14 ans, lâchement abattue ce mercredi 21 octobre 2020 par des voleurs.

Le drame, hautement condamné par la population et les autorités judiciaires, s’est produit dans la localité de Vernet (sur la route de l’aéroport) aux environs de huit heures du soir. La victime, refusant de livrer son téléphone portable à des individus armés non identifiés, a été la cible de plusieurs projectiles auxquels elle n’a pas survécu. Sans difficulté, les braqueurs ont vite pris la fuite après avoir commis le crime.

Présent sur les lieux du crime quelques minutes après, le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance des Cayes, Ronald Richmond, accompagné d’un juge de paix, a fait le constat pour des suivis judiciaires et le corps de l’adolescente été remis à ses parents.

Si quelques mois avant, le niveau d’insécurité avait chuté grâce aux différentes interventions des autorités judiciaires et policières ; pour ce mois d’octobre, les cas de meurtre et de tentative de meurtre sont très courants dans la métropole du Sud. Le chef de la poursuite judiciaire dans la juridiction des Cayes, Ronald Richemond, en a lui-même fait l’annonce au cours d’une conférence de presse la semaine écoulée, suite à deux cas de blessure par balle au moment de cambriolages.

Malgré les coups de filet réussis par les autorités, l’atmosphère d’une ville où l’on peut circuler avec une quiétude d’esprit est loin d’être concret. L’assassinat de cette adolescente en est la preuve et la population ne sait à quel saint se vouer.

Edver Serisier




Articles connexes


Afficher plus [7326]