S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

François Anick Joseph, l’ancien ministre de l’Intérieur de Jocelerme Privert est mort

François Anick Joseph, l’ancien ministre de l’Intérieur de Jocelerme Privert est mort



L’ancien ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales sous l’Administration de Privert / Jean Charles, François Anick Joseph, est décédé le mardi 27 octobre au Canada. Il est victime d’une crise cardiaque.


Ancien sénateur de la République, 49e législature, et ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales dans le pouvoir de transition de Jocelerme Privert, François Anick Joseph est mort le mardi 27 octobre. L’ancien prêtre a été diagnostiqué d’un cancer du pancréas, mais il est victime d’une crise cardiaque. Annick Joseph a passé un certain temps à l’hôpital pour recevoir des soins que nécessite son cas.

Originaire de Petite Rivière de l’Artibonite, François Anick Joseph a été élu sénateur de la République sous la bannière de l’Organisation du peuple en lutte (OPL). Il a écourté son mandat pour devenir ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales dans le Gouvernement de Enex Jean Charles. Depuis lors, l’ancien ministre est resté dans la plus grande discrétion. Il n’a fait aucune intervention publique depuis plus de trois ans.

Avant de s’immiscer dans la politique, M. Joseph a exercé la fonction de prêtre à l’Église catholique. Il a passé des années au service de la communauté haïtienne à travers la prêtrise.

Le Sénat de 10 membres, présidé par Pierre François Sildor, a salué le départ de l’ancien parlementaire. « Ce départ inattendu plonge le Parlement dans une grande affliction. Il prive le pays d’un citoyen émérite, toujours dévoué à la cause des plus faibles, et le Sénat d’un parangon de compétence, d’abnégation et de vertus civiques, pouvant servir de modèle à la jeunesse haïtienne », relate le Sénat après la mort de l’ancien sénateur. Le Grand corps partage les peines de la famille affligée.

Faut-il souligner que c’est le deuxième ministre sous l’Administration de Jocelerme Privert qui est décédé en moins de deux mois. L’ancien ministre de l’Économie et des Finances, Yves Romain Bastien, est parti pour l’au-delà le 21 septembre dernier en France. Le corps a été rapatrié avant des funérailles.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7326]