S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

« Selebre Lang kreyòl ak Kilti Kreyol, se selebre sa ki fè idantite nou », dixit Joseph Jouthe

« Selebre Lang kreyòl ak Kilti Kreyol, se selebre sa ki fè idantite nou », dixit Joseph Jouthe



« Lang kreyòl la se gadyen eritaj kiltirel nou ». C’est sous ce thème que l’Académie créole haïtien (AKA) a célébré, ce 28 octobre 2020, la Journée nationale de la langue et la culture créole, au Palais municipal de Delmas. Entre conférence et expositions d’œuvres d’art, il s’agissait d’une journée de réflexion sur les grandes valeurs de la langue créole et de sa culture.

Intervenant à l’occasion le Premier ministre Joseph Jouthe demande aux Haïtiens et Haïtiennes de travailler pour une valorisation de la culture créole dans tous les espaces de fonctionnement. Le chef du gouvernement a demandé aux parents haïtiens vivant à l’étranger d’encourager leurs enfants à la pratique de la langue.

« Que les fils et les filles de cette terre reprennent nos valeurs patriotiques et culturelles, en rendant la langue créole plus épanouie dans nos espaces publics et privés ».

Par ailleurs, Joseph Jouthe rappelle à chaque citoyen la nécessité de se conscientiser sur le fait que la langue créole est une identité comme fils et fille du pays. Ce qui leur oblige respect envers la culture haïtienne.

Jospeh Jouthe souligne que le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval a trouvé sa mort pour avoir combattu pour une Constitution écrite en créole, et l’étudiant Gregory Saint-Hilaire a aussi trouvé sa mort à cause son implication dans la lutte pour la langue créole.

« Rappelons que le feu Dorval luttait incessamment pour une Constitution en créole. Pour lui, ce serait bénéfique au respect des droits de tous les Haïtiens, et faciliter le travail de la justice haïtienne », précise le chef du gouvernement, votant pour une plaidoirie en créole dans les différents tribunaux.

De son côté, le recteur de l’Université d’État d’Haïti, Fritz Deshommes, demande à tous les secteurs de la vie nationale de lutter contre la discrimination faite à la langue créole. Il réclame une éducation faite en créole et que les jugements dans les tribunaux soient faits en créole

« Nous ne sommes pas sans savoir que beaucoup de personnes sont discriminées le fait de parler uniquement le créole. Nous devons cesser cette pratique discriminatoire qui ne fait pas honneur aux valeurs sociales », déclare le recteur de l’UEH.

Moise Saint-Eloi




Articles connexes


Afficher plus [7326]