S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

L’OPC la quasi-exclusion des personnes à mobilité réduite dans la fonction publique

L’OPC la quasi-exclusion des personnes à mobilité réduite dans la fonction publique



« Des discriminations contre les personnes à mobilité réduite dans l’Administration publique en Haïti » est le titre d’un rapport rendu public par l’Office de la protection du citoyen, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées. Un rapport qui révèle que sur un total de 1416 agents de la fonction publique répartis dans 4 ministères, seulement 10 sont à mobilité réduite. Entre discrimination et stigmatisation, le quota des personnes handicapées dans la fonction semble loin d’être respecté.


De manière évidente l’enquête de l’OPC permet de voir les multiples discriminations imposées à cette catégorie de la population en matière d’accès à l’emploi dans l’Administration publique. Chacun de ces ministères possède moins de 0.5% de postes occupés par des agents en situation de handicap, sauf le ministère du Commerce et de l’Industrie avec 1%. Donc, les agents de la fonction publique porteurs de handicaps représentent moins d’un pour cent (1%) alors que le quota légal exige 2 à 4,76%.

En cette occasion Me Renand Hedouville, protecteur du citoyen, estime que l’heure n’est pas à la célébration, considérant que les droits de cette catégorie ne sont pas toujours pas respectés en Haïti.

Me Hédouville souligne, par ailleurs, des efforts qui restent à faire pour cesser la discrimination à l’encontre des personnes handicapées dans l’Administration publique. Il indique que cette journée peut être l’occasion d’y réfléchir.

De son côté la secrétaire d’État à l’Intégration des personnes handicapées, Soinette Désir, dit vouloir continuer à travailler pour garantir la place des personnes handicapées dans l’Administration publique. Elle profite pour demander le support des instances concernées et des organisations de droits humains en particulier.

Soinette Désir rappelle que c’est la Convention internationale des droits de l’homme qui confère à chaque citoyen le droit de participer aux affaires politiques et administratives de son pays.

Présent à la cérémonie, le représentant de l’association Avocats sans frontières, Apolinaire Fotso, renouvelle l’engagement de son institution d’encourager toute initiative visant à supporter les personnes vulnérables. Alpolinaire Fotso promet à l’OPC un accompagnement dans sa démarche pour l’intégration des personnes handicapées dans l’administration publique.

Moise Saint-Eloi




Articles connexes


Afficher plus [7472]