RTPacific Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

À quoi sert la Commission mixte haïtiano-dominicaine ?

À quoi sert la Commission mixte haïtiano-dominicaine ?



Alors que les deux pays de l’ile d’Haïti connaissent une situation tendue au cours de ces derniers jours suite à l’enlèvement de deux citoyens dominicains en Haïti, de citoyens cherchent à comprendre le mandat et la mission de la Commission mixte haïtiano-dominicaine.

Créée le 31 mai 1979 par la déclaration conjointe des chefs d’État haïtien et dominicain, Jean Claude Duvalier et Antonio Guzman, la Commission mixte haïtiano-dominicaine est une structure qui réunit des acteurs des deux pays de l’ile d’Haïti. Elle constitue un mécanisme fondamental pour le dialogue entre les deux États et pour impulser la coopération au bénéfice du développement mutuel. C’est pendant le mandat du président René Préval que cette commission a été mise en valeur. Le président Joseph Michel Martelly l’avait réactivée aussi.

Ladite commission est créée pour fonctionner nationalement de manière permanente, et est appelée à se réunir au complet de manière annuelle. La partie haïtienne dispose d’une structure bien établie. La commission mixte bilatérale est présidée par le Premier ministre. Le ministre des Affaires étrangères assure la vice-présidence. La CMB regroupe également tous les ministères, certains organismes déconcentrés de l’État, certaines associations professionnelles et le secteur syndical.

Dans le cadre de son travail, la commission est assistée par un secrétariat technique, composé de 10 sous-commissions, dirigé par un secrétaire technique avec rang d’ambassadeur. Ce dernier est chargé de faciliter la communication entre les deux branches (Haïti et la République dominicaine) de cette commission mixte. Il travaille sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères.

Le secrétaire technique a ainsi la responsabilité d’instruire les dossiers à soumettre à l’appréciation de la Commission. Il doit animer les groupes de travail thématiques à mettre en place pour l’analyse des dossiers. Et, c’est lui qui assure le suivi des recommandations et résolutions adoptées par la Commission mixte haïtiano-dominicaine.

Une coopération plus axée sur le commerce

Récemment, le 1er décembre 2020, les deux chanceliers de l’Ile se sont mis d’accord sur la revitalisation de la commission bilatérale. Ainsi, ils ont décidé de la création d’un comité technique pour travailler sur un projet transversal spécial concernant le développement et la modernisation des frontières terrestres entre Haïti et la République dominicaine. Ce comité est appelé à travailler en permanence sur les problèmes liés aux relations commerciales entre les deux pays. Il peut se réunir dans un pays comme dans l’autre et soumettra un document de travail aux autorités haïtiennes et dominicaines.

La commission mixte bilatérale a été conçue et revue pour favoriser un dialogue fructueux et l’évacuation des sujets gênants entre les deux pays. Partant de point, il est à considérer que le menu des défis à relever est consistant.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7775]