RTPacific Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Jovenel Moise s’engage à freiner le kidnapping

Jovenel Moise s’engage à freiner le kidnapping



Une réunion spéciale du Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) a été tenue, le lundi 1er mars 2021, au local du ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), autour des questions liées à la recrudescence de l’insécurité. Intervenant à l’occasion, le président de la République, Jovenel Moise, annonce la prise de plusieurs mesures importantes visant à éteindre la flamme de l’insécurité, notamment à freiner les cas de kidnapping qui se multiplient dans le pays.

C’est à l’issue d’une réunion avec les membres du Conseil supérieur de la Police nationale, le lundi 1er mars 2021, que le président de la République Jovenel Moise s’est prononcé sur la recrudescence de l’insécurité dans le pays.

Le chef de l’État a critiqué les derniers actes de banditisme qui, selon lui, représentent des barrières au développement socioéconomique du pays. Il a promis la création d’une cellule anti-kidnapping à la DCPJ, en vue de renforcer les capacités de la PNH pour arriver à freiner le kidnapping.

Par ailleurs, le chef de l’État a ordonné qu’un contrôle strict soit mené au niveau de différents ports du pays, particulièrement ceux de St Marc et du Cap, en vue d’empêcher l’importation illégale et criminelle d’armes et de munitions sur le territoire national. Il appelle le DG de la PNH à prendre ses responsabilités face à la circulation d’armes dans les dix départements.

Il en a profité pour suggérer un contrôle interne au sein de l’institution policière, pour identifier et mettre hors d’état de nuire les intrus infiltrés au sein de la PNH.

Plus loin, Jovenel Moïse a appelé à la collaboration de toute la population, pour faciliter le travail de la PNH. Il demande à toute personne témoin d’un acte suspect de le signaler à la PNH. Il dit croire que seules les forces de l’ordre ne peuvent freiner les bandits armés qui sèment le deuil dans les familles haïtiennes.

Moise Saint-Eloi




Articles connexes


Afficher plus [7757]