RTPacific Contact Avis
 
29.19° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

KRIFA lance un concours de plaidoirie interscolaire sur les droits des femmes

KRIFA lance un concours de plaidoirie interscolaire sur les droits des femmes



« Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid » tel est le thème de la première édition du concours national de plaidoirie interscolaire sur les droits des femmes. Lors d’une conférence de presse, le jeudi 4 mars 2021, l’organisation féministe Kri Fanm Ayiti (KRIFA) a lancé ce concours pour préluder la commémoration de la Journée internationale des femmes.

Le concours interscolaire de plaidoirie sur les droits des femmes a plusieurs étapes. KRIFA a reçu un certain nombre de textes d’environ trente établissements du pays. « Nous avons jugé ces textes, nous avons choisi des élèves pour le concours final, le 8 mars 2021. La Journée internationale des femmes est une journée de réflexion, sur ce qui est des droits des femmes, c’est en ce sens que nous avons préféré faire un concours pour les jeunes », précise Guerlyne Résidore, la coordonnatrice générale de KRIFA.

KRIFA dit cibler les écoliers des classes, dans le but de les sensibiliser à défendre les droits des femmes. Selon la responsable, l’éducation se fait à la base. C’est important pour Kri fanm de prendre en compte ce que les jeunes pensent des femmes, ce qu’ils veulent changer, ce qu’ils n’acceptent plus. D’après Guerlyne Résidor, tous les jeunes sans exception sont concernés, garçons et filles, puisque la majorité des femmes sont le plus souvent victimes des hommes.

Selon KRIFA, dans une société où la valorisation des femmes est difficile, c’est aux organisations féministes de prendre au sérieux la vulgarisation des droits des femmes. Cette initiative souhaite le respect des femmes et filles. Guerlyne Résidor croit que pays a des citoyens et citoyennes honnêtes, prêts à sensibiliser la population.

KRIFA recommande aux autorités responsables de participer à la promotion des droits des femmes et lutter contre les violences faites aux femmes.

Rove Jeantuse JEAN MICHEL




Articles connexes


Afficher plus [7775]